Menu

Politique Publié

Un parlementaire du PJD demande la fin de la tutelle d’Akhannouch sur le Fonds rural

Temps de lecture: 1'
Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture. / DR

Les islamistes du PJD n’ont pas encore oublié la tutelle qui leur a échappé sur le Fonds de développement du monde rural et des zones montagneuses. Cinq ans après les premières escarmouches échangées sur ce front entre Aziz Akhannouch, alors sans appartenance politique, et Abdelilah Benkirane, un conseiller parlementaire de la Lampe a dressé, hier, un réquisitoire contre la gestion de ce fonds par le ministre de l’Agriculture.

Au prétexte d’une question au ministre des Transports et de l’Equipement, Abdelkader Amara, sur l’état piteux des routes rurales, le PJDiste en a oublié l’objet de sa prise de parole pour demander au gouvernement El Othmani de remettre en question la tutelle sur le fonds.

Cette sortie n’a pas donné lieu à une riposte de la part des RNistes, sachant que la Chambre des représentants a connu lundi une passe d’armes entre les députés de la Lampe et de la Colombe sur l’accord de libre-échange avec la Turquie.

Pour mémoire, à l’automne 2015, la tutelle sur le projet royal de développement du monde rural, annoncée à l’occasion de la Fête du Trône du 30 juillet, avait été à l’origine d’une véritable crise de confiance entre Benkirane et Akhannouch.

Le PJDiste, très remonté, avait crié à la conspiration, n’hésitant pas à accuser ses deux ministres à l’Agriculture et aux Finances, Mohamed Boussaïd, de l’avoir orchestrée à dessein de l’écarter de la gestion des 55 milliards de dirhams consacrés à ce fonds.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com