Menu

Politique Publié

Frontières maritimes : Un eurodéputé qualifie le projet marocain d’«attaque contre un pays de l’UE»

Temps de lecture: 1'
L’eurodéputé canarien du Parti populaire (PP), Gabriel Mato. / DR

La question de la délimitation du Maroc de ses frontières maritimes a franchi la porte du Parlement européen. Un eurodéputé du Parti Populaire (PP), Gabriel Mato, a sollicité mardi une intervention de Bruxelles pour faire face à tout projet unilatéral de la part de Rabat visant à élargir ses eaux territoriales, rapporte l’agence EFE.

«La UE ne peut l’admettre car cela affecte, sans doute, la compétence de l’Espagne sur ces eaux», a-t-il plaidé lors de la plénière du Parlement européen. Sur un ton alarmiste, le parlementaire s’est inscrit en faux contre les lectures affirmant que ce dossier est «une affaire mineure» et «un problème bilatéral» entre le Maroc et l’Espagne.

«Nous sommes en face d’une attaque contre l’intégrité territoriale d’un Etat membre» de l’UE, a-t-il surenchéri. Et d’ajouter que «les intérêts de l'archipel et de l'Espagne peuvent être sérieusement compromis» par le projet marocain.

Dans son réquisitoire contre le Maroc au Parlement européen, Gabriel Mato n’a pas oublié de partager avec ses collègues sa «préoccupation pour les accords entre Londres et Rabat portant sur les quotas et les prix des tomates, qui pourraient nuire au secteur agricole aux Iles Canaries».

Cette réaction encouragera les eurodéputés proches du Polisario à aborder le même sujet devant le Parlement européen, avec sans doute d'autres arguments que ceux présentés par Gabriel Mato.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com