Menu

Economie Publié

Le Maroc s’ouvre au poisson importé du Brésil

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

Le ministère brésilien de l'Agriculture, de l'élevage et de l'approvisionnement a annoncé jeudi que le Brésil pouvait désormais exporter du poisson vers le Maroc. Dans un communiqué de presse, cité par l’agence de presse Brésil-Arabe (ANBA), le ministère a indiqué que le royaume vient de reconnaître le certificat zoosanitaire international (CZI) que le Brésil présente pour exporter ce produit.

Le Maroc, cependant, a déjà vendu du poisson au Brésil, étant le principal exportateur vers ce pays. Selon les chiffres de la balance commerciale compilés par la Chambre de commerce arabo-brésilienne et cités par l’agence ANBA, le Brésil a importé 75 700 tonnes de poisson à l'ensemble des pays arabes pour 69,41 millions de dollars, l’année dernière, dont 66 530 tonnes pour 63,37 M USD en provenance du royaume.

«Le Maroc nous exporte beaucoup de poisson - lorsque nous manquons de sardines, par exemple, nous importons tout du Maroc. Et c'était unilatéral. Nous pouvons maintenant en faire un commerce plus bilatéral», a déclaré à l'ANBA le secrétaire du ministère de l'Aquaculture et de la pêche, Jorge Seif Júnior.

Il a expliqué qu'il y a quelques années, le produit brésilien a été bloqué par le royaume mais qu’avec cette ouverture, les producteurs peuvent à nouveau «participer à cet important marché». Le ministère brésilien a rappelé que le Maroc avait importé 240 millions de dollars de poissons du monde entier l'année dernière et était particulièrement intéressé par la bonite, le listao, le calmar et les crevettes.

Le ministère brésilien pense actuellement à comment profiter de son pavillon au Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) afin d’«augmenter les ventes de poisson du Brésil».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com