Menu

Société Publié

Les retraités français au Maroc : Entre héliotropisme et héritage colonial

Temps de lecture: 1'
DR/Leregroupement

Difficile de dire que l’installation de retraités français, à Marrakech et Agadir, notamment, est un effet de l’augmentation de l’attractivité du Maroc au même titre que le lancement de grands travaux autoroutiers. «Le phénomène a débuté il y a une petite dizaine d’années après que des reportages, en France, ont montré le Maroc comme un eldorado pour retraités», indique Bérangère El Anbassi, conseillère élue à l’Assemblée des Français de l’étranger.

Toutefois, l’héliotropisme ne peut suffire à expliquer l’installation des retraités. «La vie quotidienne se fait en français, les médicaments ont les mêmes noms qu’en France, les médecins ont souvent été formés en France», énumère Yves Montenay, démographe et président d’ICEG, association consacrée aux débats Nord-Sud. «La faiblesse du niveau de vie au Maroc par comparaison avec la France, permet aussi à des personnes, dont la retraite est moyenne en France, de vivre très bien au Maroc», souligne-t-il.

Aujourd’hui, le vieillissement de cette population pose de nouveaux problèmes «de couverture santé, d’isolement, car ceux qui sont arrivés à 60 ans ont aujourd’hui 70 ans», souligne Bérangère El Anbassi.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com