Menu

Société Publié

Pays-Bas : Un leader politique fait marche arrière après avoir pris des Marocains pour des harceleurs

Temps de lecture: 1'
Thierry Baudet, président de Forum pour la démocratie. / Ph. Thomas Padilla – MAXPPP

Le leader du parti néerlandais Forum pour la démocratie (FvD), Thierry Baudet, a reconnu avoir été «trop rapide et trop ferme» concernant des publications qu’il a postées vendredi dernier sur les réseaux sociaux, dans lesquelles il a déclaré que des «Marocains» avaient harcelé deux passagères dans un train, indique le journal néerlandais NL Times.

En réalité, les harceleurs en question sont des employés de la Nederlandse Spoorwegen (NS), la principale entreprise ferroviaire des Pays-Bas, ainsi qu’un policier en civil qui, étaient en train de vérifier les billets des deux femmes.

Vendredi 31 janvier, Thierry Baudet a posté sur ses comptes Instagram et Twitter que «deux chères amies ont été sérieusement harcelées par quatre Marocains dans un train», entre les villes de Weesp et Amsterdam. Son message a été contredit par la version d’autres passagers. La NS a quant à elle rapidement confirmé que les personnes impliquées étaient des employés de son entreprise et un agent de police en civil.

Thierry Baudet a fait savoir que les deux femmes, qui lui avaient raconté la scène, en avaient été «très chamboulées». Et d’ajouter : «Je me suis ensuite exprimé sur les réseaux sociaux – trop rapidement et trop fermement. Ce faisant, j’ai replacé la question dans un contexte politique plus large : les conséquences de l’immigration de masse, les problèmes d’intégration et le manque de sécurité dont souffrent beaucoup de Néerlandais.»

Thierry Baudet, 36 ans, est la voix de l’extrême droite la plus en vue aux Pays-Bas. Il est notamment farouchement partisan d’une Europe sans immigration.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com