Menu

Société Publié

France : La Cimade dénonce la révision du code des visas Schengen

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

L’association La Cimade dénonce, dans un communiqué, la révision du code des visas Schengen, qui entre en vigueur à partir de ce dimanche 2 février 2020. «Elle impose de nouvelles restrictions d’accès à l’espace Schengen, incite les États non européens à coopérer pour l’expulsion de leurs ressortissant·e·s et favorise le business des entreprises privées», déplore l’ONG de défense des droits des migrants.

L’Union européenne a en effet adopté en juin dernier de nouvelles conditions d’obtention du visa Schengen, notamment une hausse des tarifs et des exigences de justificatifs différentes selon le pays depuis lequel est introduit la demande de visa.

«La Commission peut ainsi, sur la base d’une évaluation réalisée par les consulats français de la ''situation locale et des risques en matière de migrations et de sécurité'', proposer des listes de justificatifs pour chaque ''ressort territorial''. Autrement dit, des justificatifs plus nombreux pourront désormais être exigés d’une personne qui vit dans un pays dont la France souhaite limiter la circulation des ressortissant·es», souligne La Cimade.

«Obsédés par l’amélioration des ''taux d’expulsion'', l’UE et ses États membres ne cessent de développer les instruments politiques visant à inciter les États non européens à participer activement au retour des personnes qu’ils souhaitent maintenir à l’écart du territoire européen», dénonce encore la Cimade.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com