Menu

Société Publié

Emission spéciale MRE : De l’enseignement des langues marocaines aux enfants MRE

L’émission spéciale MRE, présentée par Mohamed Ezzouak, est le fruit d’un partenariat entre Radio 2M et Yabiladi.com.

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / Ph. Frédéric Dugit - Maxppp

La langue maternelle est constitutive de notre identité intime. Quand on se trouve loin de sa terre natale, elle revêt un caractère fondamental dans l’éducation et la transmission de son identité à ses enfants. Les familles marocaines à l’étranger mesurent l’importance de l’enseignement des langues marocaines à leurs enfants. Dans les différents sondages menés par les institutions en charge des MRE comme dans les sondages initiés par Yabiladi, l’enseignement des langues et la transmission de la culture marocaine se classaient en pole position de leurs revendications.

Premiers pas : Apprendre la darija ou une langue amazighe à la maison. Seconde étape : Apprendre à écrire l’arabe ou le tifinagh à l’école. Deux moments essentiels dans l’enfance de ces Marocaines et Marocains nés là-bas. S’il ne tient qu’à la volonté des parents de parler avec leurs enfants en arabe ou amazigh à la maison, l’apprentissage de l’écriture d’une langue avec son orthographe et sa syntaxe nécessite très souvent le recours à un.e enseignant.e. Et comme il n’y a pas toujours de professeur envoyé par l’Etat marocain dans toutes les villes des différents pays où résident les MRE, les familles ont souvent recours à des solutions alternatives. Mosquées, associations locales, initiatives personnelles…

Qu’il soit formel ou informel, l’enseignement des langues marocaines souffre très souvent de lacunes pédagogiques. C’est en tout cas l’une des principales critiques remontées par les familles. Certaines s’offusquent également du contenu des cours qui dérivent parfois vers des orientations idéologiques ou religieuses, à l’insu de la volonté des parents.

C’est justement pour mieux cerner les défis de l’enseignement des langues marocaines aux enfants MRE que nous donnons la parole à la société civile, active sur le terrain.

Réécouter l’émission en podcast :

Invitée de l’émission :

Souad Oggad : Directrice bénévole de l’association Amisey qu’elle a fondée il y a 20 ans en France, Souad Oggad mène des actions de médiation individuelle pour l’accueil, l’écoute, l’information, l’orientation et l’accompagnement des femmes ayant perdu leurs époux issus d’autres pays, dans les différentes démarches administratives.

Cette associative mène également des actions pour la familiarisation des jeunes issus de pays étrangers avec l’école, à travers un projet qui initie enfants et familles au système éducatif français. Avec un réseau d’employeurs, elle œuvre par ailleurs à l’insertion professionnelle de ces ressortissants.

Dans le cadre de ses actions, elle propose depuis quatre ans des cours d’initiation à la langue arabe, au bénéfice d’enfants de MRE qu’elle intègre à des classes mixtes, ouvertes à toutes les nationalités afin de favoriser l’intégration des uns et des autres, tout en maintenant pour les originaires du Maroc une attache culturelle et linguistique avec le pays.

L’idée de créer ces classes part d’un constat : le manque de la qualité de la prestation proposée par le Maroc pour cet apprentissage, d’autant plus que nombre de parents, marocains ou non, rattachent encore l’enseignement de l’arabe au religieux et optent pour les mosquée, où l’on n’apprend cependant pas l’alphabet et la grammaire arabe en premier, mais plutôt le coran.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate