Menu

Société Publié

Affaire Lissasfa : Les avocats du prévenu poursuivi pour pédophilie se dessaisissent du dossier

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

La chambre criminelle près la cour d’appel de Casablanca a reporté, ce mardi, l’audience prévue aujourd’hui dans le cadre de l’affaire de pédophilie de Lissasfa au 11 février prochain, après avoir pris acte du retrait des avocats de la défense du dossier. Le Parquet a donné au prévenu une dernière chance de venir avec de nouveaux avocats lors de la prochaine audience, où les enfants victimes présumées devront également être entendus.

«En cas de désistement de l’ensemble des avocats, le bâtonnat en désignera un pour lui, à la demande du juge», nous confirme ce mardi Khadija El Omari, présidente de l’Association des jeunes nationaux pour la solidarité, qui a révélé l’affaire en octobre 2019. Quatre membres de la partie civile, les mères des enfants se disant victimes, ont par ailleurs fait acte de présence. Leur absence lors des dernières audiences serait due à «des pressions et des menaces subies», selon la militante, sur fond de retrait des plaintes.

Avocate parmi ceux de la partie civile contactée précédemment par Yabiladi, Chaimaa Mekkaoui espère pour sa part une requalification des faits, afin que le dossier inclue l’aspect répétitif et systématique de ces agissements, ainsi que la possibilité d’établir des chefs d’accusation sur la base de la loi relative à l’exploitation et à la traite des êtres humains.

Entendu dès octobre dernier, le pédophile présumé est passé aux aveux et a reconnu les faits qui lui ont été reprochés vis-à-vis de deux des victimes. De leur côté, les représentants du ministère public requièrent les plus lourdes peines, compte tenu du fait que l’individu est multirécidiviste.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com