Menu

Société Publié

Taroudant : Dix mois de prison pour l'enseignant qui a agressé la petite Mariam

Temps de lecture: 1'
Dans des images diffusées sur les réseaux sociaux, l'enfant de 8 ans apparaît souffrant d'ecchymoses aux yeux. / DR

Le tribunal de première instance de Taroudant a rendu, lundi soir, son verdict dans l’affaire de l'enseignant soupçonné d’agression physique de l’une de ses élèves. Selon Al3omk, il a été reconnu coupable et condamné à dix mois d'emprisonnement, dont six mois en sursis, en plus d'une indemnité civile de 40 000 dirhams.

La décision préliminaire intervient après la première audience, tenue lundi dernier, lorsque le juge a décidé de la reporter au lundi 27 janvier, après avoir entendu tous les témoins, dont des élèves et habitants du douar où habite la petite Mariam.

Dans un commentaire sur le procès, une heure avant le verdict, l'avocat du professeur a dénoncé un «dossier fondamentalement entaché de contradictions, notamment les témoignages d'élèves et d'habitants du village». Il l'a aussi considéré comme «vide et ne nécessitant pas toute cette aura médiatique». «Le lieu naturel du professeur est la classe et non pas la prison», a-t-il plaidé.

De son côté, la famille de l'étudiante, Mariam, a maintenu sa version, exigeait une compensation matérielle et mettant en garde contre les ecchymoses au niveau des yeux de l’enfant, les considérant comme un «danger pour l'avenir de l'élève».

Les détails de l'affaire remontent au mardi 7 janvier, lorsque l'élève est retournée au domicile de sa famille avec des ecchymoses noires entre les yeux. La famille a ainsi accusé son professeur qui a toutefois nié ces accusations.

Sur ordre du procureur du tribunal de Taroudant, il a été arrêté le 14 janvier dernier et poursuivi en état d’arrestation.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com