Menu

Culture Publié

Une réalisatrice représente le Maroc au festival du cinéma indépendant Sundance

Temps de lecture: 1'
Qu’importe si les bêtes meurent», un court-métrage de Sofia Alaoui

Ouvert dans l’Utah (Etats-Unis) le 23 janvier pour durer jusqu’au 2 février prochain, le 36e Sundance Film Festival du cinéma indépendant est marqué cette année par une participation marocaine. En effet, la réalisatrice Sofia Alaoui y présente son court-métrage tourné en amazigh, «Qu’importe si les bêtes meurent».

Dans ce film tourné dans la région d’Imilchil avec des acteurs non professionnels, la réalisatrice raconte l’histoire d’un berger et de son père, isolés dans les montagnes de l’Atlas et confrontés à la mort de leurs moutons.

Le personnage d’Abdellah brave la neige et entreprend un périple à la recherche de nourriture, dans un village à plus d’un jour de marche. Arrivé sur place, il découvre un lieu déserté à cause d’un événement mystérieux qui a bouleversé les habitants.

«Avec la mise en scène onirique de ce court-métrage Sofia Alaoui s’éloigne du format documentaire de ‘Les vagues ou rien’, co-produit par Ali n’Productions et 2M, diffusé en mars 2019 à la télévision et qui a rassemblé 2,3 millions de téléspectateurs», explique la plateforme Shoelifer au sujet des particularités de ce film, signé par une habituée du documentaire.

Contactée par la même source, cette réalisatrice franco-marocaine qui a grandi en Asie explique ne pas chercher à faire «un cinéma de ‘réalisme’, politique ou sociologique», mais plutôt «mélanger les genres». «C’est un des plus grands festivals du monde avec Cannes et Venise et le plus important aux USA : forcément, toute l’équipe (composée à 90% de Marocains) est très fière d’avoir été sélectionnée parmi 10 397 candidatures venant de 27 pays», confie-t-elle.

«En dehors de cette fierté, cette sélection va nous permettre de rencontrer des gens qui sont très difficiles d’accès, pour de futurs projets. Quand on a un film sélectionné par un festival comme Sundance, cela suscite de la curiosité, c’est donc une opportunité à saisir», explique-t-elle encore. Dans le cadre du Sundance Film Festival, ce court-métrage sera projeté les 26, 27, 28 et 31 janvier, au Park City Theaters et à Salt Lake City.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com