Menu

Politique Publié

ALE : Le PJD veut réunir la commission des secteurs productifs à la Chambre haute

Temps de lecture: 1'
Le Parlement marocain / DR.

Après plus d’une semaine d’hésitations, le PJD a fini par s’emparer des déficits que connaissent les accords de libre-échange du Maroc avec d’autres pays.

Ainsi le président du groupe des conseillers de la Lampe à la Chambre haute, Nabil Chikhi, a demandé une réunion urgente de la commission de l’Agriculture et des secteurs productifs, en présence du ministre Moulay Hafid Elalamy.

La requête intervient seulement cinq jours après la sortie de Driss Azami, à l’occasion d’une réunion du groupe des députés du parti islamiste. Le maire de Fès y a accusé indirectement les ministres du RNI d’être responsables du déficit avec la Turquie.

Pour sa part l'ancien ministre Mohamed Najib Boulif a, dans un article, montré que les déséquilibres commerciaux avec le pays d’Erdogan ne sont pas aussi importants que ceux enregistrés avec la Chine et les Etats-Unis en 2018, respectivement 45 MMDH en 2018 et 25 MMDH en 2018.

Le 13 janvier à la Chambre des représentants, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique a révélé que le Maroc perd chaque année 2 milliards de dollars de l’ALE avec la Turquie.

La nouvelle requête du groupe des conseillers parlementaires du PJD est à même d’élargir le débat sur l’ensemble des ALE pour éviter de se focaliser uniquement sur l’accord avec Ankara conclu en 2006 et signé par le ministre du Commerce extérieur Mustapha Machhouri du Mouvement populaire.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com