Menu

Politique Publié

Congrès du PAM : Le candidat Ouahbi veut rompre le cordon ombilical avec le Makhzen

Temps de lecture: 1'
Abdellatif Ouahbi. / DR

C’est désormais chose faite. Abdellatif Ouahbi a présenté officiellement ce jeudi sa candidature au poste de secrétaire général du PAM. Le député, l’une des têtes d’affiche du courant «L’Avenir», s’est dit déterminé à rompre le cordon ombilical avec le Makhzen. Une première dans l’histoire de cette formation politique.

«Le parti sera indépendant lorsqu’il mettra en place ses structures et ses institutions internes qui prennent leurs propres décisions et entrent dans les conflits qu’elles jugent bénéfiques», a-t-il déclaré lors d’un point de presse.

Pour l’avocat, la question qui se pose est la suivante : «Est-ce qu’on veut être indépendants ou non ?» Et d’enchaîner par une autre interrogation : «Donnez-moi un seul parti de l’Etat dans le monde arabe qui ait réussi ? Tous ont échoué. En Tunisie, en Syrie et en Irak.»

Le député a dévoilé la recette à même d’assurer l’avenir du PAM sur l’échiquier politique marocain. Elle se résume en «une rupture de la relation» avec l’Etat. «Nous sommes des partis qui travaillons dans le cadre de la loi et la constitution, et nous ne travaillons pour le compte de personne», a-t-il souligné.

Dans la course à la succession de Hakim Benchamach lors du 4e congrès prévu début février, deux figures du Tracteur s’affrontent : Abdellatif Ouahabi, qui se présente en tant que candidat de la «rupture» et du «renouveau», face à l’ancien secrétaire général du PAM, Mohamed Cheikh Biadillah. Celui-ci a déjà annoncé la couleur en lançant une offensive contre le PJD. Une sortie pour exprimer sa fidélité aux principes fondateurs de ce parti, lancé en 2008.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com