Menu

Economie Publié

Maroc : Chakib Alj élu à la tête de la CGEM

Temps de lecture: 1'
Chakib Alj et Mehdi Tazi. / Ph. CGEM

L'entrepreneur et industriel Chakib Alj a été élu président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), au terme d'une Assemblée générale élective, tenue mercredi à Casablanca.

Chakib Alj, qui formait avec Mehdi Tazi le binôme candidat unique à la présidence de l'organisation patronale, a récolté 4 122 voix (96,18%) à l'issue de cette élection au vote secret.

Le nouveau patron des patrons, élu pour un mandat de trois ans renouvelable une fois, succède à Salaheddine Mezouar, qui avait présenté en octobre sa démission de la présidence de la CGEM, après ses propos sur le pouvoir en Algérie. 

Natif de Casablanca, Chakib Alj a entamé son parcours professionnel en 1987 en dirigeant la Société Nouvelle des Moulins du Maghreb. Il a, par la suite, créé plusieurs entreprises à travers le royaume, d'abord dans son métier de base, la minoterie puis dans la production de farine et de semoule ou encore dans la plasturgie.

Il investit également dans le secteur avicole et dans l'aliment pour bétail et volailles ainsi que dans la transformation de viandes blanches et la production de charcuterie.

Marié et père de quatre enfants, Chakib Alj est à la tête d'un groupe qui compte plusieurs filiales et emploie directement plus de 2 000 personnes. Ce groupe opère dans le transport et la logistique, l'hôtellerie et la restauration et depuis peu dans les énergies renouvelables.

Le nouveau président de la CGEM est également un membre actif dans plusieurs Fédérations et Associations professionnelles depuis plus de 25 ans. A ce titre, il préside la Fédération Interprofessionnelle des Activités Céréalières (FIAC) et TIJARA 2020, la Fédération des Métiers de la Distribution des Produits de Grandes Consommation.

S'exprimant lors de cette assemblée, le nouveau patron des patrons a affirmé que la CGEM a les moyens et se doit d'être le fer de lance de l'évolution vers le nouveau modèle de développement. Pour lui, la priorité sera donnée aux PME-PMI qui représentent plus de 95% du tissu économique et également au secteur industriel, créateur d’emplois dans la durée.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com