Menu

Société Publié

Melilla : Une ONG dénonce l'expulsion d'une lesbienne marocaine d'un centre pour migrants

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

L’association Prodein de Melilla a dénoncé, ce lundi, l’expulsion d’une jeune lesbienne de nationalité marocaine du Centre de séjour temporaire des migrants (CETI), ainsi que les mauvais traitements et agressions qu’elle aurait subis après avoir dormi dans la rue, indique l’agence Europa Press.

La dernière agression qu’elle aurait subie remonte à vendredi 17 janvier : elle aurait été menacée et blessée à la main alors qu’elle tentait de se protéger d’un coup de couteau porté en direction de la poitrine.

«La jeune femme expulsée du CETI de Melilla (…) dort dans la rue, où elle a été victime de plusieurs agressions pour ne pas avoir cédé à des avances sexuelles», a déclaré le président de l’association Prodein, José Palazón.

«Rachida (un nom fictif) n’a aucune garantie qu’une fois expulsée dans son pays, elle ne souffrira pas de graves conséquences. Les agents du CETI et la police nationale le savent parfaitement ; la Garde civile doit également le savoir», a ajouté le responsable associatif.  

D’après José Palazón, la jeune femme a fui le domicile familial lorsqu’elle avait 16 ans, alors que son père voulait la marier avec un homme de 50 ans. Il l’aurait également «enfermée pour soigner son homosexualité». Après avoir atteint la majorité, elle était entrée à Melilla pour demander l’asile en Espagne en raison de son orientation sexuelle.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com