Menu

Politique Publié

Le roi accorde une grâce exceptionnelle à un détenu salafiste atteint d’anémie

Temps de lecture: 1'
Le roi Mohammed VI a accordé une grâce à un détenu islamiste / Ph. MAP

Un détenu salafiste accusé de terrorisme a retrouvé la liberté. Amer El Gharzani, incarcéré à la prison de Ras El Ma I à Fès, a bénéficié samedi 18 janvier «d’une grâce royale exceptionnelle humanitaire pour des raisons de santé», indique la Commission mixte de défense des détenus islamistes dans un communiqué parvenu à Yabiladi. L’ONG «remercie le monarque marocain pour son aimable geste».

Et de rappeler la grâce que Mohammed VI a accordée, le 11 janvier à l’occasion de la commémoration de l’anniversaire du Manifeste de l’indépendance 1944, à huit détenues condamnées en 2017 à des peines d’emprisonnement pour appartenance à un groupe proche de l’organisation de l’Etat islamique.

Amer Gharzani a été condamné à cinq ans de prison ferme. Atteint d’anémie, il était alité depuis plusieurs mois dans un hôpital de Fès.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com