Menu

Economie Publié

Vivo Energy Maroc sous la loupe du Conseil de la concurrence ?

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

Vivo Energy a reconnu cette semaine qu'il fait l'objet d'une enquête au Maroc sur sa part dans le secteur de la vente de carburant.

Selon le média spécialisé Energy Voice, la société néerlandaise de production, distribution et commercialisation de produits pétroliers, qui vend des produits Shell, a indiqué que sa filiale Vivo Energy Maroc avait été informée qu'elle faisait l'objet d'une enquête dans le cadre de la révision en cours, menée par le Conseil de la concurrence.

«L'unité Vivo aura le droit de soumettre des observations au conseil au cours des deux prochains mois avant qu'un rapport ne soit soumis au conseil d'administration du conseil pour examen et jugement.» 

Cité par le média, Vivo Energy a déclaré que son unité marocaine avait agi conformément aux «lois, règles et réglementations applicables en matière de concurrence» au Maroc.

Le conseil présidé par Driss Guerraoui devrait fournir les résultats de son examen du secteur des carburants en mars. Si les entreprises pétrolières du royaume sont reconnus complices d’une entente sur les prix, l’institution constitutionnelle imposera des pénalités. 

L’année dernière, alors ministre délégué chargé des Affaires générales, Lahcen Daoudi avait promis un plafond imposé aux prix des carburants. Une mesure qui n’a pas reçu le soutien du Conseil de la concurrence. Selon le Fonds monétaire international (FMI), la facture des importations de carburant du Maroc s’est établie à 7,9 milliards de dollars en 2019, après avoir atteint 8,8 milliards de dollars en 2018.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com