Menu

Politique Publié

Maroc : Une distribution discriminante de l’eau potable dans les villages

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

Dans une lettre ouverte, mardi, la section locale de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) à Marrakech a appelé les autorités régionales et l’Office national de l’eau et de l’électricité à intervenir pour mettre fin à la problématique d’approvisionnement de la population rurale de la région, sur la base de plaintes et de pétitions formulées par les riverains.

Dans sa lettre, l’AMDH explique en effet avoir reçu nombre de délations de la part «des habitants des douars Achach, Zghanda et Harbil, qui disent être totalement privés d’eau potable par le bureau dirigeant une association chargée de gérer cette ressource, en raison de leur refus de payer le double des impôts aux ''étrangers''» vivant pourtant dans la région. L’association a estimé que ces pratiques «sont basées sur une discrimination entre les populations d’origine et les autres, en plus d’avantage accordés à ces associations et à leurs familles».

L’AMDH affirme aussi détenir «des copies des reçus» attestant de ces usages et de plusieurs autres qu’elle considère problématiques sur le plan légal et administratif. Dans ce contexte, l’AMDH a appelé à «une intervention urgente» pour mettre fin à «une situation de chaos», tenant par ailleurs responsables les pouvoirs locaux et les institutions concernées par le secteur de l’eau.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com