Menu

Politique Publié

Critiqué par l’ONU pour El Guerguerate, le Polisario préfère s’attaquer au Maroc

Temps de lecture: 1'
Brahim Ghali, secrétaire général du Front Polisario. / DR

Le Front Polisario a critiqué, lundi, le Maroc, en l’accusant de «défier» la communauté internationale. Une réaction qui intervient peu de temps après que les Nations unies ont mis en garde contre le blocage du trafic au passage frontalier d’El Guerguerate, au lendemain des menaces d’éléments pro-Polisario de barrer la route aux participants du Rallye Africa Eco Race.

Dans un communiqué relayé par son agence de presse, le mouvement de Brahim Ghali a reproché au Maroc ses tentatives de «perpétuer l’occupation illégale du Sahara», en «impliquant d’autres parties internationales sans prendre en considération les décisions de légitimité internationale et la présence d'une mission des Nations unies dans la région censée préserver et de protéger le statut juridique de la région».

Et bien que les Nations unies aient exigé que les participants au rallye soient autorisés à transiter par El Guerguerate, le Polisario n’a pas manqué de qualifier Africa Eco Rice de «défi flagrant pour la communauté internationale et les résolutions internationales liées à la cause sahraouie».

Et d’affirmer que les sit-in de certains de ces éléments à la frontière séparant le Maroc à la Mauritanie n’étaient qu’une «réaction spontanée» et une «expression explicite de la dénonciation par le citoyen sahraoui et sa perte de confiance dans la capacité des Nations unies d’imposer une solution juste et équitable» au différend territorial.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com