En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Economie Publié Le 03/02/2012 à 11h53

ADSL : L’incompréhensible monopole de Maroc Telecom

Au Maroc, quiconque souhaiterait s’affranchir de la souffrance d’une connexion Internet via une clé 3G, se dirige vers une option : obtenir un abonnement ADSL. Problème : il n’a pas le choix, et doit obligatoirement s’orienter vers Maroc Telecom.

DR

Alors qu’on assiste à un environnement de plus en plus concurrentiel sur le segment de la téléphonie mobile, l’accès ADSL reste le parent pauvre de la concurrence des acteurs de télécommunication au Maroc. Des efforts marqués ont été déployés ces 2 dernières années pour faire baisser les prix des communications mobiles prépayées et post-payées. L’ANRT situe la baisse du prix moyen de 1,12 DH /min à 0,74 DH / min, soit -34% en à peine un an !

Pourquoi le segment ADSL reste-t-il aussi fermé à la concurrence ? De nombreuses raisons pourraient l’expliquer. Tout d’abord, hormis des infrastructures de fibre optique détenues par Méditel et Wana, Maroc Telecom reste le seul opérateur à détenir un réseau fixe au pays. Et ceci pour des raisons historiques évidentes. Du temps des PTT et de l’ONPT, le seul moyen d’acheminer le téléphone aux foyers marocains était la bonne vieille paire de cuivre classique. Maroc Telecom continue de gérer ce réseau et de l’étendre, mais d’une manière beaucoup plus lente que les réseaux mobiles.

Pour éviter que les opérateurs historiques n’aient le monopole sur l’ADSL (technologie qui ne peut transiter que sur réseau fixe), les régulateurs ont instauré une pratique très commune dans d’autres coins du Globe : le dégroupage. Tout opérateur qui souhaite commercialiser des offres ADSL doit s’acquitter auprès de l’opérateur historique (à qui appartient le réseau fixe) d’une redevance qui correspond à un «loyer» de la ligne fixe. Ce dégroupage peut être partiel, si l’abonné choisit d’avoir un abonnement téléphonique classique avec l’opérateur historique et un autre abonnement ADSL avec un opérateur différent, ou total si l’abonné choisit de ne plus payer aucun abonnement à l’opérateur historique.

L’équation est alors simple pour un opérateur ADSL. Si le prix de la redevance est suffisamment bas pour permettre de proposer un abonnement ADSL à prix attractif, le jeu en vaut la chandelle. Sinon, l’opérateur préfère proposer d’autres solutions à ses clients pour accéder à Internet.

Et c’est justement la voie suivie par Méditel et Wana. La redevance (fixée par l’ANRT) à payer à Maroc Telecom est jugée trop élevée. Celle-ci est de 100 Dh HT par mois à payer par l’opérateur ADSL à Maroc Telecom. Ces opérateurs se sont donc tournés massivement vers la technologie 3G qui permet d’offrir des débits relativement élevés pour des réseaux mobiles, mais sans atteindre le confort d’utilisation qu’offre l’ADSL.

Une autre raison explique le succès de la 3G au Maroc : la faible pénétration des réseaux fixes. Il est de l’ordre de 11% à fin 2011, ce qui reste très faible pour un pays du niveau de développement du Maroc. Méditel et Wana (et même Maroc Telecom) ont donc préféré parier sur la 3G, plutôt que d’équiper de nouveaux foyers en réseaux fixes. Les investissements peuvent être lourds, et le retour sur investissement pas du tout certain.

En attendant l’arrivée de la 4G (ou LTE) au Maroc, (c’est à dire pas avant 3 ou 4 ans), les réseaux 3G continueront à être saturés.

Que faire face à de tels problèmes? Le rôle de l’ANRT est primordial. Pour fixer la redevance de dégroupage, qui est depuis janvier 2011 de 73 Dh TTC, le régulateur avait effectué un benchmark international sur un certain nombre de pays. Le prix pratique en France par exemple est de 9€ à verser par les opérateurs alternatifs à France Telecom.

Il est grand temps aujourd’hui que l’ANRT prenne l’initiative et réduise ce tarif. On avait bien vu comment l’agence avait cédé aux pressions, et a procédé à la réduction des tarifs d’interconnexion entre réseaux mobiles, entraînant une grosse baisse sur les tarifs de communication entre réseaux GSM.

Alors que d’autres pays investissent massivement dans des réseaux de fibre optique à domicile, nous en sommes toujours à souffrir devant les débits ridicules de la 3G. L’ADSL reste aujourd’hui un des rares bastions de non-concurrence dans le paysage des télécommunications au Maroc. Et il est temps que Maroc Telecom lâche le contrôle de cette vache à lait qu’est le réseau fixe et l’ADSL.

Visiter le site de l'auteur: http://www.elhyani.net/

Tribune

Omar El Hyani
Blogueur
  In nihilismus veritas
5 commentaires
J'aime IAM
Auteur : ouarzazia
Date : le 04 février 2012 à 19h06
ah nn la téléphonie mobile est moin cher qu'en france avant l'arrivee de free ya quelques semaines!!!

l adsl sa comence a se développer , franchement avec les clé 3g ect je trouve que sa avance bien

arreter de croire le maroc est un pays en développement et c'est un pays d'afrique donc il avance a son rythme mais moi je suis satisfaite de la téléphonie mobile et des services internet via mobile ou clé 3g
Maroc Telecom = incompétence
Auteur : brabrasud
Date : le 04 février 2012 à 12h39
Un Adsl plus lent que le 1er ADSL en France il ya quelques années avec des coupures à te manger les doigts.
Le service après vente inexistant avec des agents dans les boutiques Maroc Télécom qui parle trés mal sans aucun professionnalisme à la dérive complète.

Des prix exorbitant pour un service merdique!!!

Maroc Télécom est à l'image du système marocain:
- incompétence, arnaque et silence!
tous est un
Auteur : amir
Date : le 04 février 2012 à 03h02
non?
C'est sans espoir !!
Auteur : gadirixy
Date : le 04 février 2012 à 02h17
Tous les operateurs telephonique au Maroc sont des gangster. Les prix sont parmi les plus eleves du monde et le rendement et le servise est nul. C'est pareil avec les banques et la poste. Partout les clients sont fraudes et arnaques et le service est nul.
Le service ADSL le plus merdique qui soit
Auteur : hassanettwa
Date : le 04 février 2012 à 00h01
Maroc Telecom est une blague. Le service de téléphonie mobile est nul; leur attitude commerciale une arnaque. ADSL, je paie pour 20GO de débit; j'ai des coupures à longueur de journée et le débit n'a jamais dépassé les 1GO. Des dizaines d'appels au service après vente et rien. Des techniciens qui agissent comme des charlots. Une boite nulle et qui ne gagne de l'argent que grace à son monopole . Meditel est à 100 lieux meilleur que Maroc Telecom et j'attends avec impatience qu'un opérateur vienne prendre la place de Maroc Telecom en service ADSL
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com