Menu

Politique Publié

Le Polisario qualifie de «microscopiques» les pays ayant ouvert des consulats au Sahara

Temps de lecture: 1'
M’Hamed Khadad, coordinateur du Polisario avec la MINURSO. / DR

Dans la foulée de ses réactions au lendemain de l’ouverture, par la Gambie, d’un consulat à Dakhla, le Front Polisario a qualifié hier les pays ayant ouvert des consulats au Sahara de «microscopiques».

Son coordinateur avec la MINURSO, M’Hamed Khadad, a affirmé hier, dans une déclaration reprise par les relais du Front, qu’il s’agit de pays «de faible poids sur le continent et à l’échelle internationale». «C’est de la poudre aux yeux qui reflète l’échec du Maroc qui ridiculise des pays n’ayant aucune influence sur la politique internationale», a-t-il fustigé.

Et d’ajouter que «le Maroc pousse la Côte d'Ivoire, les Comores et la Gambie à un suicide contre la légalité, le droit international et la charte fondatrice de l'Union africaine».

Tout en qualifiant la décision gambienne d'«irresponsable» et d’«agression», le coordinateur du Polisario avec la MINURSO a rappelé que son mouvement «dénonce cette action» et qu’il «adoptera la position appropriée et les décisions nécessaires pour défendre sa souveraineté».

Intervenant lors d’une émission sur France 24, Ghali Zoubir, responsable dans un centre d'études pro-Polisario en France, a affirmé pour sa part que le Maroc «fait appel à des pays économiquement vulnérables pour ouvrir des consulats et donner de la légalité à son occupation». Pour lui, «la représentation diplomatique dans le droit international reste une notion purement administrative et n’a aucune valeur politique».

Sur les pas de l’Algérie, le Polisario a réagi hier à l’inauguration du consulat de la Gambie à Dakhla, la qualifiant, entre autres, d’«agression flagrante» et de «soutien à l’occupation». 

L’Algérie a elle aussi dénoncé cette ouverture, évoquant un «acte provocateur qui vise à saper le processus de règlement de la question du Sahara occidental mené sous l’égide des Nations unies».

En décembre 2019, le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita a indiqué que quatre pays ouvriront des consulats au Sahara avant la fin de 2020. L’année dernière, la Côte d’Ivoire et les Comores ont ouverts des consulats à Laâyoune.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com