Menu

Breve

Le Maroc décrète une taxe provisoire sur les vêtements en provenance de Turquie

Publié
Photo d'illustration / DR.
Temps de lecture: 1'

Le textile-habillement importé au Maroc depuis la Turquie est désormais soumis à un droit d’importation de 27%. Il y a quelques mois, ce taux a été de 0%, conformément à l’accord de libre-échange entre les deux pays. Cette imposition est en vigueur depuis le 1er janvier 2020 et devra prendre fin le 31 décembre 2021, selon la plateforme Fibre2Fashion.

En effet, le Maroc et la Turquie ont signé en 2004 un accord de libre-échange, qui est entré en vigueur en 2006. Cependant, des droits additionnels ont déjà été appliqués aux importations de vêtements de fabrication turque depuis septembre 2018, conformément à la circulaire n°5839/211 de la douane, rappelle L’Economiste.

La même source rappelle aussi qu’entre 2006 et 2018, «les échanges commerciaux maroco-turcs sont passés de 6,6 milliards à 27 milliards de DH», avec une balance commerciale déficitaire de 16 milliards en faveur de la Turquie. «En 2018, les importations d’origine turque dans le cadre de l’accord de libre-échange ont atteint 72% de l’ensemble des importations, soit une hausse de 14,7% ou 2 milliards de DH», explique encore le journal.

La toute récente décision d’imposition à 27% a été prise dans le cadre de mesures de sauvegarde provisoire, rappelle L’Economiste, ajoutant que la loi de finances 2020 «prévoit une hausse des droits d’importation à 30% à tous les produits qui étaient taxés à 25% au droit commun».

Dans ce sens, «l’administration des douanes vient d’actualiser la liste des produits concernés par le nouveau barème», tandis que «certains articles, selon leur destination, bénéficient d’un barème préférentiel (entre 2,25% et 15,75%)». «Il faut donc consulter la nomenclature douanière pour se renseigner sur le barème applicable», explique le quotidien.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/