Menu

Politique Publié

Maroc : Le procès en appel du jeune lycéen Ayoub Mahfoud prévu le 20 janvier

Temps de lecture: 1'
Ayoub Mahfoud, 18 ans, a été condamné le 17 décembre dernier à trois ans de prison ferme. / DR

Du nouveau dans le dossier du jeune lycéen Ayoub Mahfoud, condamné le 17 décembre 2019 à trois ans de prison ferme assortie d’une amende de 5 000 dirhams, suite à un post Facebook, reprenant «3acha cha3b».

Selon son avocate Me Hasnaa Alaoui, citée par TelQuel, la date du nouveau procès a été fixée au 20 janvier prochain devant la cour d’appel de la capitale ismaélienne. Durant ce procès, le jeune homme sera soutenu par l’Association marocaine des droits humains (AMDH). L’association mobilisera, selon la même source, ses avocats pour défendre le lycéen.

Arrêté début décembre, le lycéen en première année de baccalauréat, âgé d’à peine 18 ans, a été accusé d’«outrage à la personne du roi», à un «fonctionnaire public dans l’exercice de ses fonctions» ainsi qu’«envers un corps constitué», conformément aux articles 179, 263 et 265 du Code pénal marocain, affirme le média, citant le texte du jugement. Il aurait repris dans un statut Facebook des paroles extraites du titre «3acha cha3b» des rappeurs Weld L’Griya, Lz3er et Gnaoui.

L’affaire d’Ayoub Mahfoud a coïncidé avec la condamnation du rappeur Gnaoui à un an de prison ferme, fin novembre, ainsi que l’arrestation de plusieurs YouTubeurs, comme Moul Kaskita ou encore Moul L7anout et les poursuites contre le journaliste Omar Radi. Rien que cette semaine, un jeune de Tétouan vient d’être condamné à deux ans de prison et à une amende de 5 000 dirham pour une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate