Menu

Politique Publié

France : Enquête après le tweet d’une élue sur les «agents arabo-musulmans» de la RATP

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

Le parquet de Versailles enquête actuellement sur les tweets d’Agnès Cerighelli, conseillère municipale d’opposition (ex-LREM) à Saint-Germain-en-Laye, qui a tenu «des agents arabo-musulmans» responsables de la grève au sein de la Régie autonome des transports parisiens (RATP). Dans les tweets incriminés et remondant au 13 décembre, la concernée reproche à la société d’avoir «recruté des milliers d’agents arabo-musulmans qui méprisent Noël et considèrent les usagers comme du bétail».

«En décembre, ils sont toujours en grève», a-t-elle avancé dans l’une de ses publications, supprimée par la suite.

Selon l’AFP, l’instruction a été ouverte après un signalement par le préfet des Yvelines, surtout que l’élue n’en est pas à son premier glissement polémique sur les réseaux sociaux. «Les propos tenus par Mme A. Cerighelli sur son compte Twitter le 13 décembre dernier mettent en cause les valeurs républicaines, notamment l’idée de fraternité», a-t-il réagi lundi sur Twitter, tout en soulignant que lesdits propos «tombent aussi sous le coup de la loi».

Le préfet explique baser sa plainte sur l’article 40 du Code de procédure pénale sur la notification de tout crime ou délit dont un corps constitué aurait pris connaissance. Il s’agit ainsi de la deuxième plainte contre l’élue au sujet des mêmes tweets, après celle du maire DVD de Saint-Germain-en-Laye, Arnaud Péricard. Dénonçant ces propos, le responsable s’est dit «très choqué» et consterné de «voir [sa] ville salie» par les positions d’une élue «incontrôlable».

Agnès Cerighelli a été exclue de LREM en 2018, mais elle s’affiche toujours comme adhérente de la formation politique créée par le président Emmanuel Macron. Sur Twitter, où elle est activement suivie par quelques 12 000 abonnés, elle ne cache pas ses tendances catholiques-conservatrices. Elle comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Versailles le 20 janvier 2020, notamment pour d’autres tweets à charge homophobe.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate