Menu

Politique Publié

L’Assemblée mondiale amazighe appelle le Maroc à fériériser Yennayer

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

Faute d’une décision officielle qui tarde à être prise au niveau du gouvernement marocain, l’Assemblée mondiale amazighe appelle «les citoyennes et citoyens, les partis politiques, associations et organisations à boycotter le travail et l’école, lundi 13 janvier 2020, conformément au principe de la reconnaissance populaire» pour exiger que le Nouvel an amazigh soit férié.

Dans un communiqué parvenu ce lundi à Yabiladi, l’organisation internationale appelle aussi «tous les activistes, citoyennes et citoyens à prendre l’initiative d’envoyer des correspondances au palais royal, au chef du gouvernement et aux députés des deux chambres du parlement pour la reconnaissance du Nouvel an amazigh comme fête nationale».

Pour l’Assemblée mondiale amazighe, officialiser cette célébration communément appelée Yennayer comme fête nationale devient un impératif, sur la base de principes constitutionnels relatifs à l’identité amazighe et au caractère officiel de la langue, ainsi que la loi organique n° 26.16 publiée au Bulletin officiel du 26 septembre 2019.

A l’approche de chaque Yennayer, ce débat et ainsi que les revendications des associations sur la reconnaissance officielle du Nouvel an amazigh sont remis en avant, d’autant que certains pays de la région ont d’ores et déjà franchi le pas en officialisant cette date. C’est d’ailleurs le cas de l’Algérie, où le gouvernement a officialisé cette mesure en décembre 2017, après des années de mobilisation, surtout en Kabylie.

Dès 2018, le 12 janvier est ainsi une journée chômée dans tout le pays pour célébrer cette fête.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate