Menu

Politique Publié

Première déclaration de Tebboune sur les frontières fermées avec le Maroc

Temps de lecture: 1'
Abdelmajid Tebboune, nouveau président de l’Algérie / DR

Quelques heures après la proclamation des résultats officiels du scrutin du 12 décembre, le nouveau président de l’Algérie a tenu sa première conférence de presse. Le Maroc y était au menu, comme le rapporte des chaînes locales. «En ce qui concerne nos frères Marocains, je suis certain qu’ils nous aiment et qu’ils aiment l’Algérie. C’est d’ailleurs réciproque, les Algériens aiment les Marocains car c’est un peuple aimable», a déclaré Abdelmajid Tebboune.

«Il y a eu des événements qui ont causé la fermeture des frontières. Selon moi, il faut supprimer la principale cause du conflit et tout le reste suivra», a-t-il ajouté, sans toutefois préciser la nature de cette «cause».

Durant la campagne électorale présidentielle, Tebboune a conditionné le retour à l’ordre qui prévalait avant 1994 à la «présentation des excuses» officielles de la part du royaume, expliquant que «le peuple algérien a été humilié» le jour de la fermeture des frontières terrestres par Rabat.

Le nouveau président a toutefois évité d’aborder la question du Sahara occidental lors de sa conférence de presse.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com