Menu

Politique Publié

Le Maroc signera-t-il un pacte de non-agression avec Israël ?

A la veille de la visite de Mike Pompeo au Maroc, un média israélien affirme que l’administration Trump tente de convaincre le royaume de signer un pacte de non-agression avec Israël.

Temps de lecture: 2'
Le président américain Donald Trump en compagnie de Benyamin Netanyahou. / Ph. Manuel Balce Ceneta - AP

La Maison blanche ne ménage pas ses efforts pour officialiser la normalisation des liens existants entre certains Etats arabes et Israël. Après le projet du «Deal du siècle», qui commence à battre de l’aile, Washington prépare une nouvelle initiative visant à convaincre le Maroc, les Emirats arabes unis, le Bahreïn et Oman de signer un accord de non-agression avec Tel-Aviv, révèle la chaîne 13 d’information, qui cite à la fois des sources arabes, israéliennes et américaines.

Ce cadre proposé est «une étape intermédiaire entre les relations secrètes qu'Israël entretient déjà avec ces pays et des relations diplomatiques complètes», explique le média.

L’administration Trump a présenté, la semaine dernière, son offre aux ambassadeurs des pays concernés accrédités dans la capitale américaine. Une mission confiée à Victoria Coates, conseillère adjointe de la sécurité nationale à la Maison Blanche chargée du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.   

Un projet israélien présenté fin septembre à New York

Les diplomates ont promis de transmettre l’initiative à leurs gouvernements respectifs et de revenir ensuite vers les Etats-Unis «dans les plus brefs délais» avec une réponse», précise la chaîne 13.

Et d’ajouter que l’idée de cette nouvelle initiative porte la signature du ministre israélien des Affaires étrangères, Yisrael Katz. Le chef de la diplomatie a déjà discuté du projet avec ses homologues des Emirats arabes unies et d’Oman en septembre dernier à New York en marge de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations unies. Pour mémoire, Katz avait annoncé l'imminence de la conclusion d’un accord historique avec les pays arabes, après avoir pris part à ces rencontres.

Katz a, d’ailleurs, abordé les 2 et 3 décembre à la Maison blanche, les grandes lignes de l’accord de non-agression avec une délégation américaine conduite par Victoria Coates, indique le même média.

A l’exception du Maroc, les autres pays approchés pour la signature du pacte ont officiellement reçu des ministres israéliens. Oman a même déroulé, le 27 octobre 2018, le tapis rouge au Premier ministre Benjamin Netanyahu qui a rencontré le sultan Qabous dont les apparitions publiques sont pourtant rares.

Ces révélations interviennent à la veille de la visite de Mike Pompeo au Maroc. Un pays qui a «aussi des liens et une relation apaisés avec Israël», avait souligné la semaine dernière un haut responsable au Département d’Etat américain.

A rappeler que le chef de la diplomatie américain avait invité, le 25 novembre dernier, les pays arabes à cesser de boycotter Israël.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate