Menu

Société Publié

Maroc : L’«intermédiaire des tribunaux» condamné à cinq ans de prison

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné, ce mardi, l’«intermédiaire des tribunaux» à cinq ans de prison et à une amende de 5 000 dirhams. Le mois dernier, son affaire a suscité un tollé après son apparition dans une vidéo où il négociait la révision d’une peine de prison avec la fille d’une détenue en échange d’importantes sommes d’argent.

Selon le site d’information Alyaoum24, un fonctionnaire de la sécurité et le policier du tribunal ont également été reconnus coupables dans le cadre de cette affaire, où ils écopent ainsi de quatre mois de prison ferme. Quant au bras droit de l’intermédiaire, il est condamné à trois ans de réclusion, assortie d’une amende de 9 000 dirhams.

Entendu pour la dernière fois avant les délibérations, le concerné a continué de nier toutes les charges retenues contre lui, soulignant ne pas avoir négocié la libération de la mère de son interlocutrice mais plutôt avoir promis de charger un avocat de son dossier.

Pour sa part, le Parquet a précédemment rappelé que l’accusé principal était sous le coup d’une autre procédure judiciaire pour escroquerie et usurpation d’identité, puisqu’il s’était présenté comme étant procureur du roi. Par le passé, il a également été condamné dans des affaires similaires.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com