Menu

Politique Publié

Réforme du code pénal : Mustapha Ramid critique ouvertement le PAM

Temps de lecture: 1'
Mustapha Ramid, ministre d'Etat chargé des droits de l'Homme. / DR

Alors que sa formation politique entame lentement mais sûrement un rapprochement avec le PAM, le ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme, Mustapha Ramid ne s’est pas privé de critiquer ouvertement le Tracteur. Il a ainsi accusé le parti de Hakim Benchammach d’avoir «bloqué le projet de loi portant sur la réforme du code pénal», rapporte Alyaoum 24.

L’ancien ministre de la Justice et des libertés a ajouté que ce «blocage» trouve son origine dans «la criminalisation de l'enrichissement illicite» que les élus du Tracteur ont rejetée.

Il a raconté qu’en 2016, après l’envoi du projet de loi à la Chambre des représentants et son examen par la Commission de la justice et de la législation, «l’un des partis qui avait de l’influence sur l’opposition et même des partis dans la majorité s’est opposé à y apporter des amendements», a-t-il déclaré, faisant allusion au PAM.

«Malgré nos efforts, nous n'avons pas atteint le stade de l'amendement», a-t-il regretté, déplorant que ce texte ait été déposé à la Chambre des représentants il y a quatre ans.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com