Menu

Terrorisme Publié

Attentat à Londres : Déjà condamné pour terrorisme, l’assaillant avait été libéré sous caution

Temps de lecture: 1'
Deux personnes sont mortes et trois ont été blessées dans cette attaque à l’arme blanche. / Ph. RTL

Usman Khan, 28 ans, l’homme qui a tué deux personnes vendredi lors d’une attaque terroriste au couteau à London Bridge, avant d’être abattu par la police, était un ancien prisonnier condamné pour terrorisme, a annoncé samedi le chef de l’antiterrorisme britannique, Neil Basu, relayé par l’Agence France-Presse (AFP).

«Cet individu était connu des autorités, ayant été condamné en 2012 pour des infractions terroristes. Il a été remis en liberté conditionnelle en décembre 2018», a indiqué le responsable policier dans un communiqué. Ce dernier a également précisé qu’une perquisition était en cours dans un lieu du comté de Staffordshire, dans le centre de l’Angleterre, où il résidait.

Selon l’agence de presse PA, il avait été condamné à 16 ans de prison pour son appartenance à un groupe qui a tenté de commettre un attentat à la bombe à la Bourse de Londres, le London Stock Exchange. Ce groupe prévoyait par ailleurs d’établir un camp d’entraînement terroriste au Pakistan sur des terres qui appartenaient à sa famille, dans le Cachemire. Le nom de Boris Johnson, à l’époque maire de Londres, avait notamment été retrouvé sur une liste manuscrite de cibles potentielles du groupe.

Usman Khan était alors âgé de 19 ans, et était le plus jeune membre du groupe, d’après The Guardian. Il n’empêche qu’il était déjà considéré comme «plus radicalisé» que les autres. Sa libération sous caution en décembre 2018 est due au fait que son niveau de dangerosité avait fini par être réévalué.

Pour rappel, deux personnes sont mortes et trois ont été blessées dans cet attentat à l’arme blanche, perpétré vendredi 29 novembre. Son auteur a été abattu par la police.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate