Menu

Politique Publié

Maroc : Les guerres de déclarations reprennent entre le PJD et le RNI

Temps de lecture: 1'
Saadeddine El Othmani et Aziz Akhannouch. / DR

Les guerres intestines au sein de la majorité gouvernementale reprennent. Cette semaine, Aziz Akhnouch, président du Rassemblement national des indépendants (RNI) est revenu à la charge contre le PJD pour des «projets royaux et gouvernementaux qu'il prétend avoir réalisés».

La réponse du président de la Colombe intervient contre une déclaration faite par le secrétaire général du PJD et chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani concernant les terres soulaliyates, rapporte Alyaoum 24.

Lors d’une rencontre avec les membres de son parti à Sidi Ifni, Aziz Akhannouch a appelé le secrétaire général de la Lampe à «l'honnêteté, la responsabilité et la franchise», soulignant que la solution des terres agricoles collectives n'était mise au point par aucun «parti politique du jour au lendemain».

Il a expliqué que «Mohamed Aujjar, lorsqu'il assumait le portefeuille de la Justice, travaillait sérieusement sur un dossier important : celui de la spoliation immobilière». Et d’ajouter que «les ministères de l'Intérieur et de l'Agriculture ont mis en place toutes les lois sur les terres des Soulaliyates, sous les hautes instructions du roi Mohammed VI, comme indiqué dans son discours au débat national sur la politique immobilière de l'Etat en 2015».

Durant la même rencontre, Rachid Talbi al-Alami, ex-ministre et membre du Bureau politique du RNI, n’a pas non plus tardé à tirer à boulets rouges sur Aziz Rebbah, de quoi annoncer une reprise des querelles entre partis formant la majorité gouvernementale après un calme ayant suivi le remaniement ministériel, au début du mois d’octobre.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate