Menu

Politique Publié

Maroc : Les libertés individuelles au centre de l'université populaire du MP

Temps de lecture: 1'
Une réunion du bureau politique du Mouvement populaire. / DR

«Les droits et libertés entre l’individu et la société» est la thématique de la 11e édition de l’Université populaire que compte organiser le Mouvement populaire (MP) samedi 30 novembre à Salé.

Cette journée de réflexion invitera plusieurs professeurs, acteurs politiques et défenseurs des droits de l’Homme, indique un communiqué du parti de l’Epi parvenu à Yabiladi.

«L’organisation de cette université s’inscrit dans un contexte national marqué par le débat sur les amendements proposés au Code pénal et qui a suscité une polémique sur les libertés individuelles à l’intérieur des institutions législative et exécutive et à l’extérieur», poursuit le communiqué.

La formation politique de Mohand Laenser explique vouloir aborder cette question d’un point de vue «académique» et «écouter tous les avis et les opinions pour tenter de les rapprocher et présenter des recommandations dans ce sens». Le MP annonce que Mustapha Ramid, ministre d’Etat aux droits de l’Homme, Mounir Bensaleh, secrétaire général du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) seront parmi les invités.

Le chercheur Ahmed Assid, la députée parlementaire Amina Maelainine et le chercheur en études islamiques Mohamed Abdelouahab Rafiki, alias Bou Hafs, en plus d’autres personnalités, seront également présents.

Cette université intervient alors que le Parti du progrès et du socialisme (PPS) a organisé, le 21 novembre, une journée d’étude au Parlement sur le «Code pénal et les besoin de modernisation de la société».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com