Menu

Terrorisme Publié

Syrie : Un jihadiste maroco-italien se dit «prêt» pour une extradition vers Milan

Temps de lecture: 1'
Le Maroc-italien Mohamed Koraichi est détenu dans une prison kurde en Syrie et activement recherché par la police de Milan / Ph. Il Giornale

Mohamed Koraichi a quitté Lecco (Italie) avec sa petite famille il y a quatre ans, pour s’engager avec Daech en Syrie. Mais il lance désormais un appel pour être extradé. Auprès du média Il Giornale, il a exprimé ce samedi ses dispositions à se livrer et coopérer avec la police. Portant la nationalité italienne depuis 2013, il fait également part de sa «désillusion», depuis la prison kurde d’Al Hassaka.

«Au début, nous étions bien traités. Mais après les bombardements [contre Daech puis l’armée kurde, ndlr], tout a changé», raconte-t-il en clamant ne pas avoir pris les armes. Cependant, Il Giornale souligne que l’enquête à son sujet à Milan se base sur des preuves affirmant le contraire, à commencer par son entraînement militaire en Syrie.

La justice italienne qui le recherche activement, lui reproche également sa participation en tant que jihadiste à des actes de violence, sous les consignes du groupe terroriste. Selon Il Giornale, Mohamed Koraichi aurait notamment été identifié dans une vidéo de «l’attaque contre un aéroport visant à tuer près de 250 soldats syriens, dont beaucoup ont été massacrés».

De plus, le terroriste «a envoyé des photos depuis la Syrie, montrant qu’il entraînait ses jeunes enfants à manier la Kalachnikov» avant son arrestation par les armées kurdes, ajoute la même source. «Une série d’enquêtes a révélé aussi qu’il était le mentor du ‘boxeur de Daech’, Abderrahim Moutaharrik, que Mohamed Koraichi a convaincu depuis Lecco à partir en Syrie», explique le média. L’homme purge actuellement une peine de six ans de réclusion «pour terrorisme international dans la prison de Sassari» après avoir été déchu de sa nationalité italienne.

Des rumeurs avaient couru sur la mort de Mohamed Koraichi dans un bombardement, jusqu’à ce que sa trace soit retrouvée après les récentes attaques de la Turquie contre les armées kurdes en Syrie.

Avant son départ pour le jihad, le terroriste est arrivé en Italie en 2003 avec un permis de travail régulier.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate