Menu

Economie Publié

Andalousie : Au moins cinq entreprises faisaient passer des produits marocains comme espagnols

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / Ph. DR

La ministre de l'Agriculture, de l'élevage, de la pêche et du développement durable du gouvernement de l'Andalousie, Carmen Crespo a reconnu vendredi l’ouverture d’enquêtes à Almeria à l’encontre d’entreprises faisant passer des fruits et de légumes provenant principalement du Maroc, comme originaires d’Espagne.

Selon l’agence EFE, la ministre a précisé que cinq procédures ont été ouvertes à l’égard de ces entreprises, suite à la dénonciation faite par des organisations agricoles professionnelles.

Carmen Crespo a précisé que la délégation avait effectué 223 inspections au total, qui ont abouti à cinq dossiers ouverts et en cours de traitement pour ré-étiquetage, «soit 30% d'inspections supplémentaires et plus approfondies».

Il a ajouté que cette campagne de contrôle n’est pas terminée, et que les produits étiquetés comme provenant d’Almeria seront ré-étiqueter à nouveau.

De même, elle a exigé que le gouvernement central «exerce un contrôle accru sur les points d'inspection frontaliers afin que les quotas des pays tiers soient respectés, avec des effectifs plus importants et un contrôle phytosanitaire de ces fruits et légumes».

En juin dernier, l'Association des producteurs de fruits et légumes d'Almeria (Coexphal) avait dénoncé l'existence d'une «contrebande», à travers une «revente de tomates marocaines» comme si elles étaient d’Almeria, déplorant des pratiques qui «ruinent les agriculteurs de la province».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com