Menu

Politique Publié

Trois sites marocains d’influence liés à l’Inde dénoncés dans une enquête de EU DisinfoLab

Dans une enquête publiée mercredi 13 novembre, l’ONG européenne EU DisinfoLab a dénoncé un réseau de «faux sites d’informations» qu’elle lie à l’Inde pour «viser les intérêts pakistanais». Trois d’entre eux seraient basés au Maroc et portent les noms d'anciens médias qui avaient disparus.

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration. / Ph. DR

L’Inde aurait créé des «faux sites d’informations» dans plus de 65 pays, dont le Maroc afin de notamment «viser les intérêts pakistanais». C’est ce qu’affirme jeudi l’ONG européenne EU DisinfoLab dans une nouvelle enquête.

«Plus de 265 faux sites d'informations locales dans plus de 65 pays sont gérés par un réseau d'influence indienne» affirme l’ONG qui déclare débuter son enquête à partir des révélations faites récemment par East StratCom, une task-force du Service européen pour l'action extérieure, sur les relations entre le média EP Today et la Russie.

«EU DisinfoLab a rapidement découvert qu'EP Today était géré par des parties prenantes indiennes, liées à un vaste réseau de groupes de réflexion, d'ONG et d'entreprises du groupe Srivastava. Nous avons également constaté que l’adresse IP du groupe Srivastava héberge également le média New Delhi Times et l’Institut international pour les études non alignées (IINS), tous basés à la même adresse à New Delhi, en Inde», écrit l’ONG.

En utilisant les techniques OSINT (Open-Source Intelligence), l’ONG a découvert aussi timesofgeneva.com, un «journal en ligne avec 35 ans d'activité» qui publiait aussi «le même type de contenu que EP Today et produit des vidéos sur des événements et des manifestations critiquant le rôle du Pakistan dans le conflit au Cachemire».

Les mêmes serveurs utilisés par EP Today et Srivastava Group, les adresses IP et les comptes Twitter auront permis à l’ONG de lier d’autres plateformes comme 4newsagency.com qui se présente comme une agence de presse, ou encore un large réseau de plus de 265 médias ressuscités dans plus de 65 pays, suivant un même mode opératoire.

Trois médias marocains qui ressuscitent

Trois de ces médias sont basés au Maroc, à en croire EU DisinfoLab. Il s’agit de Le Réveil du Tadla, Hayat Echchaab et Al Mukafih. Les deux derniers sont, en réalité, les noms de deux journaux appartenant autrefois au Parti communiste marocain. 

Hebdomadaire du Parti communiste rédigé en langue arabe et édité depuis Casablanca, Al Mukafih a été transformé en 1964 en un quotidien avant que les autorités marocaines ne l’interdisent, après la dissolution du parti communiste. Hayat Echchaab a été, quant à lui, une sorte de tract du même parti, édité en langue arabe. D’ailleurs, le PPS l’a fièrement mentionné en juillet dernier lors de la commémoration du 73ème anniversaire du PCM. Quant à Le Réveil de Tadla, il s’agit d’un journal régional paru à Kasba-Tadla en 1929, selon Jean-Claude Allain dans «Présences et images franco-marocaines au temps du protectorat» (L'Harmattan, 2003).

Bizarrement, ces trois médias disparus disposent tous aujourd’hui de sites d’information en langue anglaise et partagent les mêmes informations, comme celle sur les Jeux olympiques des Philippines, parue sur Hayat Echchaab et sur Le Réveil du Tadla ou encore celle sur la convocation de Mike Pompeo par la Chambre des représentants aux Etats-Unis, publiée par Al Mukafih et Le Réveil de Tadla avec la même faute sur le nom de l’ancien secrétaire d’Etat américain au niveau du titre. Les trois médias ont également les mêmes informations sur le Pakistan, mettant en avant rien que depuis octobre dernier, tantôt la souffrance des Ahmadis en tant que minorité au Pakistan, tantôt les messages des «militants du mouvement Baloch» appelant le Pakistan à son «génocide systématique».

Yabiladi a tenté d’appeler les numéros indiqués sur les trois derniers médias qui renvoient tous vers l’adresse d’une entreprise de location de bureaux, basée à Casablanca et à Rabat.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com