Menu

Société Publié

Attentat à Bayonne : Le suspect mis en examen et placé en détention provisoire

Temps de lecture: 1'
Marc Mariée, procureur de la République de Bayonne. / DR

L’expertise psychiatrique de Claude Sinké, tireur présumé de l’attentat de la mosquée de Bayonne, lundi 28 octobre, «a conclu à une altération partielle de son discernement et/ou du contrôle de ses actes», a indiqué mercredi 30 octobre dans la matinée le procureur de la République de Bayonne, Marc Mariée, cité par Le Monde.

Mardi soir, Claude Sinké a en effet été examiné par un psychiatre pour déterminer «son état de santé psychique» et donc «sa responsabilité pénale», a précisé le procureur.

Son discernement n’étant pas aboli, Claude Sinké a été maintenu en garde à vue et a fait l’objet d’une nouvelle audition avant d’être présenté dans l’après-midi à un magistrat instructeur.

L’homme de 84 ans a finalement été mis en examen des chefs de tentatives d’assassinat, de dégradation et destruction aggravées, violence avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique et violence avec arme, a annoncé le parquet dans un communiqué mercredi en fin de journée. Il a également été placé en détention provisoire. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Pour rappel, l’octogénaire avait expliqué «son geste par la volonté de venger la destruction de la cathédrale de Paris, affirmant que l’incendie de cet édifice a été provoqué par des membres de la communauté musulmane», avait précisé M. Mariée au lendemain de l’attaque.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate