Menu

Article

Mohammed VI invite les banques à faciliter le financement les projets des jeunes diplômés

A l’occasion de l’ouverture de l’année parlementaire, le roi Mohammed VI a exhorté les banques à «une implication positive plus vigoureuse dans la dynamique de développement» que connait le pays. Le souverain les a invitées à faciliter les procédures de financement des projets des jeunes diplômés.

Publié
Le roi Mohammed VI au siège du Parlement marocain. / Ph. DR
Temps de lecture: 2'

A l’occasion de la fête du Trône du 29 juillet, le roi Mohammed VI a annoncé l’entrée du Maroc dans une «nouvelle étape (…) qui donnera un élan nouveau à la dynamique de développement socio-économique dans notre pays».

Une idée générale que le souverain a développée, en partie, ce vendredi dans son discours prononcé devant les membres des deux Chambres du Parlement en ouvrant le dossier des conditions difficiles d'accès des Marocains, et particulièrement les jeunes, aux financement de leurs projets.

Et de reconnaitre que «certaines catégories de la population» ont une «perception négative» du secteur bancaire. «Cette représentation est justifiée par des faits, tels que le difficile accès des jeunes entrepreneurs au crédit, le faible accompagnement des diplômés et des petites et moyennes entreprises lors de leur création», a-t-il affirmé.

Vers la mise en place d’un programme de financement

«Je mesure parfaitement combien il est malaisé de faire évoluer certaines mentalités dans le secteur bancaire», a-t-il reconnu. Le souverain a aussi appelé le secteur bancaire national à «un engagement plus ferme, à une implication positive plus vigoureuse dans la dynamique de développement que connaît notre pays».

«Cet effort doit porter spécifiquement sur le financement de l’investissement, l’appui aux activités productives, pourvoyeuses d’emplois et génératrices de revenus.»

Le roi Mohammed VI

Le roi a invité les banques à s’engager dans cette dynamique en assurant le financement des projets portés notamment par des jeunes. «Elles doivent notamment simplifier et faciliter les procédures d’accès au crédit, s’ouvrir davantage aux auto-entrepreneurs, financer les petites et moyennes entreprises», a-t-il ajouté.

A cet égard, le roi s’est adressé au gouvernement et à la banque centrale pour la mise en œuvre, en coordination avec le Groupement professionnel des banques du Maroc, d’un «programme spécial d’appui aux jeunes diplômés, de financement des projets d’auto-emploi».

Le souverain a annoncé qu’il compte suivre de très près l’évolution de ce dossier. «Je suivrai les différentes phases avec le gouvernement et le reste des parties prenantes» dans ce plan, a-t-il conclu.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com