Menu

Religion Publié

En Occident, les avis sont partagés sur l’islam, selon le Pew Research Center

Dans 15 pays d’Europe occidentale et aux Etats-Unis, nombre d’habitants disent accepter de côtoyer des musulmans. Cependant, ils sont moins nombreux à se dire prêts à intégrer un musulman en tant que membre de la famille.

Temps de lecture: 2'
Une mosquée à Berlin, en Allemagne, lors d'une journée «portes ouvertes» en octobre 2016. / Ph. Maurizio Gambarini (AFP)

89% des non-musulmans aux Etats-Unis ne se déclarent pas hostiles à l'idée de côtoyer un voisin musulman, tandis que 79% se disent prêts à accepter des musulmans en tant que nouveaux membres de leur famille. Ces chiffres sont ceux des plus récents sur la perception de l’islam aux Etats-Unis et dans 15 Etats européens, publiés par le centre de recherches Pew Research à Washington.

Les statistiques en Europe occidentale sont légèrement inférieures, bien que les sondés soient nombreux à être de cet avis. En effet, Pew Research explique que «les Européens sont moins susceptibles que les Américains d’affirmer qu’ils seraient disposés à accepter des musulmans comme des membres de leur famille».

En chiffres, «près des deux tiers des Français non musulmans (66%) déclarent accepter un musulman dans leur famille, un peu plus de la moitié des Britanniques (53%), des Autrichiens (54%) et des Allemands (55%)». Quant aux Italiens, ils sont «les moins susceptibles en Europe de dire qu’ils seraient disposés à accepter un membre musulman dans la famille (43%)».

Par ailleurs, le centre de recherche révèle une plus importante acceptation des musulmans dans les milieux les plus instruits. Aux Etats-Unis, «86% des adultes diplômés d’université seraient disposés à accepter un musulman dans leur famille ; parmi les Américains sans diplôme universitaire, cette proportion tombe à 75%». La tendance s’observe également en Allemagne, avec un pourcentage respectivement de 67% et de 52%, au Royaume-Uni (71% contre 44%) et en Autriche (67% contre 51%).

La politique influence grandement les appréhensions sur les musulmans 

Pew Research tient compte des contextes politiques en Europe occidentale et aux Etats-Unis comme élément influent sur les appréciations des sondés, même si d’autres critères démographiques sont pris en considération, comme l’éducation ou l’âge. En Europe occidentale, il s’avère ainsi que plus la droite monte en puissance, moins les opinions s’expriment en faveur de l’acceptation des musulmans. La tendance est inversée dans les régions politiquement influencées par les partis de gauche.

«De même, aux Etats-Unis, ceux qui s’identifient au parti démocrate ou qui s’en approchent idéologiquement sont plus susceptibles que les républicains d’affirmer leur ouverture à l'idée d'accepter un membre de la famille musulman (88% contre 67%)», indique Pew Research. «Néanmoins, la majorité des démocrates et des républicains se disent prêts à accepter les musulmans dans leur vie.»

Par ailleurs, «les Européens de plusieurs pays sont plus susceptibles de dire que ''l’islam est fondamentalement incompatible avec la culture et les valeurs de [leur pays]''», ajoute encore Pew Research. A ce propos, 44% des Allemands pensent que l'islam n'est pas compatible avec les valeurs de l'Allemagne, contre 46% estimant l'inverse, dans un contexte global où «il n’existe pas de consensus sur l’intégration de l’islam dans ces sociétés».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com