Menu

Politique Publié

El Othmani II : La déception dans les rangs de l’USFP

Temps de lecture: 1'
Driss Lachgar, le premier secrétaire de la Rose. / DR

Dans les rangs de l’USFP, l’heure est à la déception. En cause, la perte de deux maroquins dans le gouvernement El Othmani II. Une perte qui a mis un terme aux fonctions de cabinards, experts et autres chargés de mission appartenant au parti qui travaillaient pour le compte d’Abdelkrim Benatiq et Rkia Derham, respectivement au ministère délégué chargé des MRE et de la Migration et au secrétariat d’Etat au Commerce extérieur.

«Le portefeuille de la Justice est une coquille vide depuis que le parquet général en a été séparé. Les militants s’attendaient à des départements de la taille de la Santé ou de l’Education nationale, et non de la Justice», déclare à Yabiladi, dépitée, une source au sein de la Rose.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, quelques heures avant l’audience royale accordée aux membres du nouvel exécutif, les militants socialistes apprenaient la destitution d’Abdelmoula Abdelmoumni de la tête du conseil d’administration de la Mutuelle générale du personnel de l’administration publique (MGPAP). Une décision prise en commun accord avec l’ancien ministre de l’Emploi, Mohamed Yatim, et l’argentier du royaume Mohamed Benchaâboun.

Un coup dur pour Driss Lachgar. Celui-ci a longtemps enrôlé les médias de l’USFP dans des campagnes défendant le bilan de l’ex-directeur de la MGPAP. Deux revers que le premier secrétaire de la Rose aura du mal à expliquer à sa base. Depuis l’expérience de l’alternance en 1998, jamais l’USFP n’avait eu droit qu’à un seul ministère. Des voix commencent d’ailleurs à réclamer à Lachgar de rendre des comptes sur sa gestion des consultations avec El Othmani.

Pour rappel, l’USFP célèbre, le 29 octobre, son «60e anniversaire».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com