Menu

Société Publié

France : Christophe Castaner juge «méprisable» le hashtag #Signaleunmusulman

Temps de lecture: 1'
Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, en mai 2019. / Ph. Gérard Julien – AFP

«Méprisable». C’est le qualificatif qu’a employé le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, ce jeudi 10 octobre devant la commission des lois du Sénat, pour désigner le hashtag #Signaleunmusulman, qui a fleuri sur les réseaux sociaux, ironisant sur la demande de «signalements» du ministre en cas de radicalisation, indique le HuffPost France.

Mardi 8 octobre, devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, Christophe Castaner a en effet dressé une liste des «signaux» qui doivent selon lui alerter les fonctionnaires d’une possible radicalisation d’un de leur collègue et conduire ceux-ci à un «signalement».

Parmi ces signes, «une pratique religieuse rigoriste, particulièrement exacerbée en matière de ramadan (...), un changement de comportement dans l’entourage, le port de la barbe, qu’il fasse la bise ou qu’il ne la fasse plus (...) Est-ce que l’individu accepte de faire équipe avec une femme ou pas ?».

Le député de la 9e circonscription des Français établis hors de France, M’jid El Guerrab, a notamment ironisé sur le port de la barbe, n’hésitant pas à rappeler au ministre que lui-même en porte une : «Je constate que vous avez une barbe vous-même, si vous étiez musulman, j’espère que vous ne seriez pas signalé.»

«C’était un peu sarcastique», a réagi auprès de notre rédaction M’jid El Guerrab. «Il a raison de s’offusquer de l’humour qui peut être fait sur un évènement aussi tragique. On ne peut effectivement pas faire de l’humour sur des policiers qui ont été tués dans un attentat. C’est même absolument scandaleux d’en rire», a réagi le député ce jeudi auprès de notre rédaction.

Et d’ajouter : «En revanche, quand il évoque une conversion à l’islam, c’est ridicule et antirépublicain : comment voulez-vous savoir qu’une personne s’est convertie à telle ou telle religion dans le service public, puisqu’on demande aux gens de ne pas faire état de signes ostentatoires religieux ? Je pense que les personnes qui ont préparé cette audition ne connaissent pas bien la religion musulmane. Il y a là un problème d’information sur la pratique cultuelle musulmane.»

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com