Menu

Politique Publié

Sahara occidental : Le Polisario saisit l’ONU au sujet du port Dakhla Atlantique

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / Ph. DR

Le Front Polisario a réagi cette semaine à l’annonce, par le Maroc, de la hausse des prévisions pour les investissements destinés au nouveau port Dakhla Atlantique.

Son représentant à l’ONU a ainsi adressé deux lettres à Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix ainsi qu’à Colin Stewart, représentant spécial pour le Sahara occidental et Chef de la MINURSO. Deux correspondances où le mouvement séparatiste manifeste son irritation suite à l'annonce de construction de cette nouvelle infrastructure portuaire.

Dans sa lettre, le Polisario a considéré que le projet marocain serait «une provocation dangereuse à l'encontre de l'esprit du plan de paix et viole les résolutions du Conseil de sécurité, y compris la résolution 2468 de 2019».

Il a appelé les Nations unies à assumer leurs responsabilités et à prendre toutes les mesures nécessaires pour que le Maroc «s'abstienne» de telles actions qui, selon lui, «ne feraient qu'aggraver la situation et compromettre toute possibilité de faire avancer le processus de paix» au Sahara occidental.

Le ministère marocain de l'Equipement, des transports, de la logistique et de l'eau a déjà lancé, il y a quelques jours, un appel d'offres pour la construction du port de Dakhla Atlantique, alors que l’ouverture des plis devra se dérouler le 7 novembre prochain.

Le gouvernement a également annoncé, début septembre, avoir revu à la hausse ses prévisions pour les investissements destinés au nouveau port de Dakhla, qui doit coûter 10 milliards de dirhams (940 millions d'euros) et a annoncé qu'il serait opérationnel dans sept ans.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com