Menu

Société Publié

Casablanca : Le meurtre d’un Sénégalais déclenche des tensions communautaires avec la police

Temps de lecture: 1'
Mouhemad Thiam, un Sénégalais de 29 ans, a été poignardé à mort dans le quartier Errahma de Casablanca / Ph. DR.

Dans la nuit de vendredi à samedi, le jeune Sénégalais Mouhemad Thiam a été poignardé à mort, sur le chemin de retour à son domicile, dans le quartier populaire de Errahma, dans la banlieue de Casablanca.

L’homme de 29 ans revenait d’une visite chez un ami, aux alentours de 23 heures, a appris Yabiladi de source associative. Selon la même source, Mouhemad Thiam aurait reçu deux coups de couteau dont un au niveau du ventre. Quatre Marocains ont été arrêtés dont le meurtrier présumé.

Dans la foulée, la communauté sénégalaise a prévu des manifestations ce samedi matin vers 10 h heures, mais elles n’ont pas eu lieu, notre source nous expliquant que «la police veille au grain». «Mais les Sénégalais de Casablanca comptent bien exprimer leur colère et ce malgré les assurances du consul général», nous explique-t-elle.

Celle-ci décrit également à Yabiladi «des heurts devant le commissariat du quartier» au cours de cette journée. La colère exprimée par des membres de la communauté sénégalaise s’explique selon eux par «la nature raciste de ce crime».

Pour l’instant, l’enquête est en cours afin de définir précisément les circonstances et les motivations du meurtre. 

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com