Menu

Média Publié

Hajar Raissouni : Le Conseil national de la presse pointe les violations de l’éthique journalistique

Temps de lecture: 1'
Siège du Conseil national de la presse à Rabat. / Ph. DR

Le Conseil national de la presse a enfin réagi, jeudi, à l’affaire de la journaliste marocaine Hajar Raissouni. Dans un communiqué, le conseil dirigé par Younes Moujahid a affirmé avoir reçu plusieurs plaintes de particuliers et de personnes morales concernant des accusations de violations de l'éthique journalistique par les médias et par des journalistes. Des plaintes qui ont été renvoyées au Comité de la déontologie et des affaires disciplinaires, conformément à l'article 40 de la loi 90.13.

Le Conseil a confirmé qu’il s’agit d’accusations concernant une campagne de diffamation présumée à l'encontre de la journaliste d’Akhbar Alyaoum, en détention depuis samedi 31 août dernier.

Tout en affirmant que ces saisines seront «délibérées», le conseil a mis en garde contre «certaines violations ayant accompagné les informations diffusées par certains médias concernant le dossier de Hajar Raissouni, notamment la publication de rapports médicaux et de photos, de nature privée, en plus de l'utilisation de termes et d'expressions incluant des préjugés et des titres scandaleux qui portent atteinte à la dignité».

Dans son communiqué, le Conseil a appelé toutes les journalistes et les divers médias à «éviter tout ce qui pourrait nuire à l'éthique et à l'honneur de la profession, et à respecter les principes reconnus dans la profession du journalisme, énoncés dans la Charte déontologique ratifiée par le Conseil». Et d’annoncer que l’institution commencera à appliquer les dispositions de ce texte, dès l’approbation du règlement intérieur du conseil dans le Bulletin officiel.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com