Menu

Société Publié

La fédération Musulmans de France se sent «trahie» par la double vie de Tariq Ramadan

Temps de lecture: 1'
Tariq Ramadan, vendredi 6 septembre 2019 dans l’émission «Bourdin Direct» de BFM TV. / Ph. Capture d’écran

Nouveau revers pour Tariq Ramadan : la fédération Musulmans de France (MF), ex-Union des organisations islamiques en France (UOIF), s’estime «trahie par le comportement» du théologien, «en totale contradiction avec les principes attendus d’un homme qui prône l’islam», déclare-t-elle dans un communiqué publié lundi 9 septembre sur son site.

«Nous sommes (…) interpelés par les révélations faites pour la première fois par l’intéressé quant à ses liaisons extraconjugales multiples et répétées», poursuit MF, en référence aux explications de Tariq Ramadan dans l’émission «Bourdin Direct» de BFM TV, vendredi 6 septembre.

«Nous nous sentons trahis par le comportement révélé par monsieur Ramadan, comportement qui s’avère en totale contradiction avec les principes éthiques et moraux attendus d’un homme qui prône l’islam, appelle à sa spiritualité et à ses valeurs, et répond aux interrogations d’un public essentiellement jeune et à la recherche de modèles», indique-t-elle.

La fédération se dit également «choquée par l’écart béant entre les dires et le comportement de monsieur Ramadan, écart qu’elle n’a jamais soupçonné. Elle n’en a jamais été informée, ni n’a observé un quelconque comportement de l’intéressé en désaccord avec l’éthique musulmane».

La semaine dernière sur le plateau de BFMTV, Tariq Ramadan a assuré «[avoir] des excuses à présenter à [sa] famille, à Dieu et à tous ceux qui dans la communauté musulmane ont pu être déçus». Il a reconnu avoir été «en contradiction avec certains de ses principes». Actuellement sous contrôle judiciaire, il est mis en examen pour viol sur deux femmes et visé par des accusations d’abus sexuels par deux autres femmes en France, rappelle Le Parisien.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com