Menu

Société Publié

Montréal : Condamnation du patient ayant insulté et menacé un infirmier d’origine marocaine

Temps de lecture: 1'
L'hôpital Jean-Talon de Montréal. / Ph. Chantal Poirier - JDM

Un patient a été condamné à verser 9 500 $ de dommages moraux et punitifs à un infirmier auxiliaire musulman pour avoir insulté et menacé ce dernier à l’Hôpital Jean-Talon de Montréal, en 2014.

Ainsi, le Journal de Montréal indique qu'Alain Quenneville a reconnu avoir insulté Hassane Lakrati en lui disant notamment «crisse d’arabe» et «retournez chez vous», selon le jugement rendu le 20 août dernier par le tribunal des droits de la personne du Québec. Le patient a toutefois attribué ses propos à «l’effet de la morphine» qu’il prenait lors de son hospitalisation en juillet 2014.

Confronté par des responsables de l’hôpital à l’époque, il avait refusé de s’excuser envers l’infirmier d’origine marocaine. «Sa demande d’être soigné par ‘d’autres employés qui ne sont pas d’origine arabe’ avait été rejetée», rappelle le média.

A la suite d’une plainte déposée par l’infirmier d’origine marocaine, Alain Quenneville en a rajouté une couche lors d’une rencontre avec une enquêtrice de la Commission des droits de la personne chargée de récolter des faits sur cette affaire en octobre 2014, en menaçant d’aller à l’hôpital avec «un bâton de baseball pour tout casser dans la place».

Toutefois Hassane Lakrati, qui «a été troublé par l’altercation avec M. Quenneville» et qui a eu gain de cause, reste «loin d’être certain de pouvoir toucher les 9500 $ qu’Alain Quenneville doit payer». Le Journal de Montréal explique en effet que le patient raciste «a mentionné durant le procès qu’il est prestataire de l'aide sociale».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com