Menu

Société Publié

Maroc : Après l’Express, c’est le Nouvel Observateur qui est censuré

Et de deux ! Après la censure du magazine français l’Express, voici que les autorités marocaines censurent le magazine Nouvel Observateur. Elles reprochent au journal d’avoir reproduit le visage du prophète Mohammed. Chose que dément le magazine français.

Temps de lecture: 2'
Couverture du hors-série du Nouvel Observateur

C’est un hors-série du Nouvel Observateur, intitulé "Les Arabes" qui a été censuré au début de cette année au Maroc. La raison de la censure : le magazine français a publié une représentation du visage du prophète Mohammed.

"Atteinte à la liberté de la presse !"

Ce numéro de 100 pages traite de la conquête des musulmans à travers le monde et les siècles, jusqu’aux révolutions arabes. Il est en vente dans les kiosques français depuis le 28 décembre. Sur la couverture du magazine, il y un photo-montage représentant des portraits d’Abd el-kader, du Prince Fayçal d’Arabie, du philosophe Averroès (au centre), de la bloggeuse tunisienne Lina Ben Mhenni et du président égyptien Gamal Abdel Nasser.

"Le numéro du Nouvel Observateur a été interdit parce qu'il a reproduit le visage du prophète et c'est interdit par notre religion. C'est évident", avait déclaré à l’AFP un responsable anonyme du ministère marocain de la communication. De son côté, le Nouvel Observateur ne comprend pas cette censure. "Il n'y a dans ce hors-série aucune représentation du visage du prophète et n'importe quel lecteur peut le constater", affirme Claude Weil, directeur de la rédaction du magazine.

La censure du Nouvel Observateur intervient quelques jours après celle de l’Express, qui avait également dédié un dossier spécial de 95 pages sur le monde arabe dans lequel était reproduit le visage du prophète Mohammed. Une censure qui avait été qualifiée «d’incompréhensible» par la direction du journal qui n’avait pas manqué de souligner qu’il «s’inquiétait de voir le Maroc, alors que le monde arabe connaît une salutaire poussée démocratique, porter une telle atteinte à la liberté de la presse».

La presse espagnole parle également de la censure de ces deux publications et notamment le site d’information ABC qui souligne que l’interdiction du Nouvel Observateur intervient une journée après la prise de pouvoir du gouvernement Benkirane. «L’action prise contre l’Express et le Nouvel Observateur révèle la nouvelle stratégie en faveur des islamistes modérés», explique le chapô de l’article. Mais l’auteur oublie de mentionner dans son article que la censure des journaux portant atteinte à l’Islam était pratiquée au royaume bien avant l’arrivée du PJD au pouvoir. De plus, le magazine a été censuré la semaine dernière, bien avant la formation du nouveau gouvernement marocain. Le Monde ou le Courrier International font partie des publications qui ont également subi une censure au royaume.

Réforme du Code de la presse

«Nous n'acceptons pas que ce genre de mesures [la censure] soient prises par l’administration, elles doivent passer normalement par la justice et un tribunal», explique Younès Moujahid, le Président du Syndicat National de la Presse Marocaine. Il insiste également sur le fait que la religion est une question extrêmement délicate aujourd’hui au Maroc où la société reste encore très conservatrice et attachée à sa religion.

La seconde chose que réclame le Syndicat de la presse au nouveau gouvernement, est de réformer le Code de la presse pour le rendre plus libéral et surtout en ce qui concerne les bonnes mœurs et la religion. «Il y a un problème dans le Code de la Presse actuel qui dit qu’il ne faut pas toucher à l’Islam, mais pourquoi seulement à l’Islam. L'Islam n'est pas la seule religion au Maroc, il y a le judaïsme aussi», conclut-il.

Le gouvernement marocain n'a pas d'antenne...

Comment les autorités marocaines savent-elles à l’avance qu’un journal français va publier un article susceptible d’être censuré au royaume? « On n'a pas d’antenne à Paris si c’est ce que vous voulez savoir ! lance en riant Khalid Naciri, l’ancien ministre de la communication et porte-parole du gouvernement.  « Lorsque la publication arrive dans nos frontières, elle est vérifiée par un service du ministère de la communication installé dans les aéroports. Et c’est normal ! Notre rôle est de savoir ce qui entre dans notre pays », conclut-il.

La France est plus criminelle que les nazis
Auteur : banou el hellel
Date : le 07 janvier 2012 à 18h14
Les six millions de juifs assassinés par des catholiques avec la bénédiction du PAPE ,PIE XII (12) qui a été élevée au rang de bienheureuse (un saint).
La France livrait 200.000 juifs au nazis lorsque les nazis demandaient 100.000 juifs.
La France voulait livrer meme les Marocains de confession Juive,Dieu merci MOHAMED V (5) s'est opposé,quel honte de livré nos compatriotes au nazis.
Un Musulman du Maroc.
Dernière modification le 07/01/2012 18:16
l'Islamophobie Français
Auteur : MOROCCAN 68
Date : le 07 janvier 2012 à 13h41
Je ne comprends pas mes compatriotes Marocains,ils aiment la france,alors que la France n'aime pas les Arabes et surtout quand ils sont musulmans.
Mes frères musulmans n'oubliez pas que les croisades étaient crée par la France contre l'islam.
J'aimerai et je souhaiterai que la deuxième langue au Maroc soit l'anglais,au moins eux les anglos saxons ne détestent pas notre religion,de plus la plupart des pays dans le monde parlent anglais,meme en France on apprend l'anglais aux enfants favorisés.
Dernière modification le 07/01/2012 13:43
l'Islamophobie Français
Auteur : MOROCCAN 68
Date : le 07 janvier 2012 à 08h58
Je ne comprends pas mes compatriotes Marocains,ils aiment la france,alors que la France n'aime pas les Arabes et surtout quand ils sont musulmans.
Mes frères musulmans n'oubliez pas que les croisades étaient crée par la France contre l'islam.
J'aimerais et je souhaiterais que la deuxième langue au Maroc soit l'anglais,au moins eux les anglos saxons ne déteste pas notre religion,de plus la plupart des pays dans le monde parle anglais,meme en France on aprend l'anglais aux enfants favorisés.
Censure ?
Auteur : talviv44
Date : le 05 janvier 2012 à 19h36
Vaste sujet ...
Donc, m'auto-censurant ..
Ce sera mon seul commentaire.
Dernière modification le 05/01/2012 19:38
Censure et point . Barre/
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 05 janvier 2012 à 18h18
Il n y a pas de liberté de presse quand il s'agit de toucher à la religion musulmane, ou de la blasphémer.
Les journaux étrangers essayent de provoquer les pays arabes et musulmans, ils cherchent à se faire censurer en dehors de chez eux, pour des raisons publicitaires, et faire des gros chiffres d'affaires en Europe et ailleurs!
Ils se font du pognon sur le dos de la liberté de la presse, des malheurs des pays, et de la religion!
A part l'image du Prophète, que dit l'article sur l’histoire des pays arabes et musulmans qu'ils essayent à chaque fois de détourner, de le diminuer et de l'humilier au nom de la liberté de la Presse?
Qu'ils parlent un peu de leurs moyen âges, et des barbares en Europe vieux ou récents, avant de critiquer les autres.

Censure et point . Barre/
Pas de liberté de presse sans limites.
Dernière modification le 05/01/2012 18:21
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate