Menu

Politique Publié

Pour éviter les blocages à El Guerguerate, le PP demande l’ouverture d’une voie vers le port de Dakhla

Temps de lecture: 1'
Port de Dakhla / DR

La colère des Espagnoles contre les blocages enregistrés au passage d’El Guerguerate est montée d’un cran. En témoigne la proposition présentée par le député du Parti Populaire Joaquín García Díez, également porte-parole de son groupe à la Commission de Pêche à la Chambre des représentants à Madrid.

Le texte du parlementaire invite les autorités espagnoles à ouvrir une nouvelle voie entre le Maroc et la Mauritanie afin d’assurer l’acheminement des quantités pêchées par les chalutiers espagnols dans les eaux mauritaniennes et sénégalaises vers le port de Dakhla dans les meilleures conditions, indique un média dans la région de la Galicie.

«La grève des transporteurs locaux à la frontière entre la Mauritanie et le Maroc, qui dure depuis six mois, entraîne des retards importants dans la livraison de poisson frais, le rendant impropre à la vente et entraînant des pertes en millions euros», a-t-il expliqué dans une déclaration à un autre site d'information.

L’initiative du député du PP a suscité une réaction très froide de la part d’une publication en ligne pro-Polisario, accusant le PP de «reconnaitre ainsi la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental».

Ces dernières semaines, la question des blocages à la frontière entre le royaume et son voisin du sud a fait l’objet de deux réunions : d’abord entre une délégation de l’Union européenne et des responsables à Nouakchott et ensuite entre des Mauritaniens et des Marocains.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com