Menu

Sport Publié

Maroc : Vahid Halilhodzic devient selectionneur national avec un salaire mensuel de 80 000 euros

Se qualifier pour la prochaine Coupe d'Afrique et pour la Coupe du Monde 2022 et gagner la CAN de 2023. Tels sont les importants objectifs fixés par la FRMF dans le contrat la liant au Franco-Bosnien Vahid Halilhodzic, qui vient remplacer Hervé Renard.

Temps de lecture: 2'
Vahid Halilhodzic et le président de la FRMF, Faouzi Lakjaa, jeudi 15 août à Rabat. / Ph. DR

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a présenté ce jeudi le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale A. Comme annoncé précédemment, c’est le Franco-bosnien Vahid Halilhodzic qui remplacera officiellement le Français Hervé Renard.
 
Cette désignation du nouveau coach des Lions de l’Atlas est l’«aboutissement d’un travail ayant commencé il y a un mois», a déclaré Faouzi Lekjaa, président de la FRMF lors de la conférence de presse de l’annonce du nouveau sélectionneur national. Evoquant «beaucoup de contact et d’ouverture», le président de la FRMF a rappelé que la commission chargée de désigner un nouveau coach des Lions de l’Atlas a reçu plusieurs sollicitations. «Je remercie au passage les sélectionneurs ayant exprimé la volonté d’entraîner la sélection marocaine, dont certains ont effectué des visites pour rencontrer les responsables de la Fédération. Tous les sélectionneurs que j’ai rencontrés ont exprimé la volonté d’entraîner les Lions mais leur contraintes diffèrent», a-t-il ajouté.

Insistant sur le souhait et la volonté que les Lions puissent aller et gagner ainsi que la «dynamique positive de ces dernières années», Faouzi Lekjaa a reconnu le retour du Maroc aux premières places du classement FIFA. «Au niveau de l’Afrique on est 4e. On était 28e il y a quatre ans.»

Quant au choix du Franco-bosnien Vahid Halilhodzic, Faouzi Lekjaa a rappelé avoir «pris en considération des critères», citant à cette occasion la connaissance minimale du contexte africain, ses atouts et ses contraintes. «Vahid a eu l’occasion d’entraîner deux sélections nationales», a-t-il glissé.
 
Un salaire de 80 000 euros mensuel et une résidence obligatoire à Rabat

Il a cité «l’expérience de gérer une sélection et d'atteindre des objectifs de haut niveau», comme deuxième critère, notant que le Franco-bosnien «l’a réussi avec trois nations différentes». «Et le plus important, c’est de s’inscrire dans une logique de développement de notre football», conclut le président de la FRMF.
 
Faouzi Lekjaa a également exposé les grandes lignes du contrat reliant la Fédération à Vahid Halilhodzic, d’un salaire mensuel de 80 000 euros avec trois objectifs majeurs, à savoir la qualification pour la prochaine Coupe d'Afrique et l’arrivée des Lions «au moins jusqu'aux demi-finales», la qualification pour la Coupe du Monde 2022 ainsi que «gagner la Coupe d'Afrique 2023». «Si ces objectifs ne sont pas atteints, la Fédération royale marocaine de football (RMAF) pourra résilier le contrat directement», affirme-t-il. Le contrat stipule aussi que la résidence du nouveau sélectionneur national «sera obligatoire à Rabat pour rester à proximité de son lieu de travail.
 
Reprenant la parole, Vahid Halilhodzic a évoqué une «grande responsabilité» et des «objectifs hauts». «Prendre part à la Coupe du monde est un premier objectif pour moi aussi», a-t-il fait savoir.
 
Pour lui, ce retour au Maroc est «un retour aux sources». «J’ai gardé beaucoup d’amis et de contact ici au Maroc. Je n’ai jamais oublié le Maroc. C’était un succès tout de même», a-t-il déclaré devant les journalistes. «Il faut se mettre au travail tout de suite, car il y aura deux matchs contre le Burkina Fasso et le Niger prochainement et il faut s’y préparer», conclut-il.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com