Menu

Société Publié

USA : Pétition des employés de Google contre un éventuel contrat avec les services de l’immigration

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / Ph. Shutterstock

Des centaines d’employés du géant américain Google ont demandé à leur société de ne pas travailler pour les services américains de l’immigration, alors qu’un appel d’offres s’apprête à être lancé par l’Agence des douanes et de protection des frontières (CPB) pour du stockage de données en ligne, indique l’Agence France-Presse.

Une pétition a été signée par plus de 600 salariés, selon un décompte de mercredi 14 août au soir.

Google est un fournisseur majeur de capacités de calcul, qu’il héberge dans des centres de données par le cloud. «Le fournisseur d’informatique par le cloud qui gagnera le contrat sera celui qui va rationaliser l’infrastructure du CBP et, par là, faciliter ses violations des droits humains», dénonce la pétition publiée sur le site Medium.com.

«Il est temps de se rassembler et de dire clairement que nous ne travaillerons pas pour un tel contrat», soutient également le texte, qui demande de maintenir cette position envers les services de l’immigration jusqu’à ce que «cessent leurs violations».

La pétition exige que l’entreprise américaine, basée dans la Silicon Valley (Californie), s’engage publiquement à ne pas soutenir les agences gouvernementales telles que les services de l’immigration et des contrôles douaniers, le Bureau de réinsertion des réfugiés et le CBP.

L’AFP rappelle qu’en 2018, Google avait abandonné sa candidature à un très juteux contrat d’informatique dans le cloud pour le Pentagone, d’un montant pouvant atteindre 10 milliards de dollars (9 milliards d’euros), à la suite d’une manifestation de la part d’employés qui exhortaient l’entreprise à éviter de travailler pour le secteur de l’armement.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com