Menu

Terrorisme Publié

Norvège : Les référents suprémacistes derrière le terroriste de la mosquée de Bærum

Samedi, la mosquée de Bærum dans la banlieue d’Oslo a été le théâtre d’une fusillade qui n’a pas fait de victimes. Le jeune terroriste aurait agi seul selon la police norvégienne, mais des motivations suprémacistes et d’extrême-droite ont motivé son passage à l’acte.

Temps de lecture: 3'
Une personne blessée dans la fusillade de la mosquée de Bærum a été prise en charge par les secours / Ph. AFP

Dans l’après-midi du samedi, la mosquée de Bærum située dans la banlieue de la capitale norvégienne a été secouée par les coups de feu d’un jeune norvégien ayant la vingtaine, muni d’armes à feu et portant un gilet pare-balle. L’intervention d’un homme de 70 ans a permis de maîtriser le tireur en attendant l’arrivée de la police sur les lieux, ce qui a vraisemblablement évité un massacre.

Dans un premier temps, les autorités d’Oslo se sont montrées prudentes sur les motifs de la fusillade, n’avançant aucune hypothèse. Mais ce dimanche, elles ont communiqué davantage sur l’auteur de l’attentat ; la piste terroriste est désormais privilégiée.

Police d’Oslo / DRPolice d’Oslo / DR

En effet et deux heures avant son irruption dans les lieux, le concerné a affiché sa sympathie avec le suprémaciste blanc auteur du double-attentat ayant fait une cinquantaine de morts dans les deux mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande), en mars dernier.

L’extrême-droite frappe une nouvelle fois en Norvège

En conférence de presse hier soir, la police a confirmé que le terroriste, habitant de la banlieue d’Oslo, est connu par ses services. Le tireur de Bærum se dit par ailleurs proche des idéaux du terroriste norvégien d’extrême-droite, Anders Breivik, reconnu coupable des attentats d’Oslo et d’Utøya qui ont fait 77 morts, en juillet 2011.

Le site de TV2 confirme qu’un utilisateur «portant le nom du tireur» a qualifié sur Internet le drame de Christchurch d’«amusant» et a «rendu hommage» à son auteur, «quelques heures avant l’attaque de la mosquée de Bærum». Il a aussi employé un lexique suggérant la reproduction d’un acte similaire, sans pour autant donner de date ou de lieu.

Désormais, le Norvégien est «inculpé pour tentative de meurtre» et «coupable d’homicide involontaire suite à la découverte du corps d’une jeune femme [dans l’appartement du tireur], qui était en relation avec lui».

Mosquée de Bærum, dans la banlieue d’Oslo / DRMosquée de Bærum, dans la banlieue d’Oslo / DR

Ancien directeur de la mosquée de Bærum, Irfan Mushtaq a déclaré à TV2 que le terroriste «habillé en gilet pare-balle était entré par une porte vitrée, fusil de chasse et pistolet à la main». Depuis les attentats à Christchurch, le dispositif de sécurité a pourtant été amélioré dans ce lieu de culte. Il été spécialement conçu comme une mesure préventive, dans un contexte marqué par la recrudescence des attaques ciblant de plus en plus la communauté musulmane dans différents pays occidentaux.

Celle-ci n’est par ailleurs plus la seule à craindre des attaques ciblées à son encontre, motivées par des idéologies suprémacistes et d’extrême-droite. L’attentat survenu la semaine dernière à El Paso et visant la communauté hispanique du Texas l’a rappelé, réveillant douloureusement le spectre du suprémacisme blanc violent aux Etats-Unis.

Les autorités norvégiennes veulent rassurer les musulmans du pays

Cet attentat est survenu à Bærum alors que les communautés musulmanes des pays d’Europe étaient à la veille de la célébration de l’Aïd al-Adha. Dans ce contexte, le ministre norvégien de la Justice, Jøran Kallmyr, a tenu à souligner que les autorités locales et leurs services de sécurité, font «tout ce qui est en [leur] pouvoir pour veiller à ce que tous les musulmans de Norvège puissent célébrer [cette fête] en paix et dans un environnement sûr».

«Il est très important d’insister sur le fait que tout le monde doit pouvoir pratiquer sa religion en Norvège en sécurité et que nous condamnons fermement toutes les formes d’attaques contre ce droit, que celle-ci visent une mosquée, une synagogue ou une église.»

Jøran Kallmyr, ministre norvégien de la Justice

Erna Solberg est venue soutenir la communauté musulmane d’Oslo / DRErna Solberg venue soutenir la communauté musulmane d’Oslo / DR

Dans un entretien avec le média, la Première ministre norvégienne, Erna Solberg, a également condamné l’attentat en exprimant son soutien aux personnes qui ont été visées ainsi qu’à leurs proches et en affirmant que la communauté musulmane de Norvège doit «pouvoir commémorer ses célébrations religieuses dans la sérénité», à la veille de la fête du Sacrifice dans les Etats européens.

«Il est impératif pour nous que tous les habitants de la Norvège, qu’ils soient musulmans, chrétiens ou autres, se sentent en sécurité au sein de notre société», souligne-t-elle en faisant part de mesures de sécurité particulièrement renforcées pour accompagner le bon déroulement de l’Aïd, en coordination avec la police dans les différentes villes du pays ainsi que les services de renseignements.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com