Menu

Faits divers Publié

Allemagne : Le chauffeur marocain poursuivi pour meurtre aurait dissimulé une agression sexuelle

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / Ph. DR.

Dans le cadre du procès du camionneur marocain, soupçonné d’avoir violé puis tué l’étudiante allemande Sophia en Espagne, le rapport d’autopsie a été présenté, mercredi, par vidéoconférence au tribunal de district de Bayreuth.

Selon l’agence de presse DPA, les médecins légistes espagnols en charge du dossier ont déclaré que la victime ne serait probablement pas morte avant deux ou trois jours après son départ, lorsqu’elle faisait un auto-stop depuis une station-service près de Leipzig. Cependant, leurs analyses n’excluent pas l’autre possibilité que Sophia ait été éliminée le jour même où elle a été recueillie par le prévenu.

Selon les chefs d’accusation, le Marocain de 42 ans qui a avoué avoir tué la jeune femme l’aurait fait pour dissimuler une agression sexuelle. De son côté, le concerné prétend avoir «accidentellement» mis fin à la vie de Sophia, sauf que le rapport légiste indique que l’Allemande aurait été attachée puis tuée avec préméditation à l’aide d’une barre de fer. En effet, des blessures ont été découvertes sur sa tête, son visage et son corps trouvé nu et enveloppé dans un sac en plastique.

Le chauffeur devait conduire la jeune femme de Leipzig à Bayern, le 14 juin 2018. Mais la trace de la jeune femme a été perdue jusqu’à ce que son corps ait été trouvé en Espagne et identifié le 23 juin de la même année. Le quadragénaire marocain l’aurait embarquée à bord de son véhicule alors qu’il se rendait au Maroc. En septembre 2018, il avait été extradé vers l’Allemagne. Son procès est ouvert depuis la semaine dernière.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com